AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les bières, c'est bien. [BG]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gun Fores
Tofu Royal
Tofu Royal
avatar

Nombre de messages : 1213
Age : 21
Habitat : Là où on peut dormir
Classe : Heu ouais pas mal
Date d'inscription : 13/02/2009

MessageSujet: Les bières, c'est bien. [BG]   Lun 1 Mar - 14:41

|Chap.I| La rencontre de deux êtres.





Eshytace Fores était un jeune et fier Iop. Non il ne combattait pas de dragons, non il n'est pas né en déchaînant l'apocaslip de l'ancien monde des 12, rien de tout ça. C'était juste un disciple de ces brutes sans cervelle, qui aimait dormir dans les champs d'Astrub les après midi de Joullier, voyant les roses démoniaques manger les larves, entendant les enfants jouer aux miliciens et aux brigandins.
Ah la cité des Brigandins... Il avait toujours rêvé d'y aller, et ce mois-ci il pourrait enfin visiter ce lieu presque sacré !
Le départ était prévu pour le lendemain, mais il n'avait aucune envie de préparer ses affaires, il voulait juste profiter de cette après-midi. Astrub c'était fini pour lui, il n'y reviendrait que rarement...
Ses parents s'étaient tellement inquiétés quand il leur a annoncé sa décision de partir. Ces deux loufoques n'étaient jamais sortis de leur village, lui non plus d'ailleurs... Ah si ! Une fois il était allé dans la forêt quand il était petit, mais il n'a jamais osé y remettre les pieds, ce qui s'était passé ce jour là était horrible. Et puis ce coin grouillait de vermines et de bêtes féroces, aucune raison de s'y aventurer...

Alors qu'il essayait de s'endormir, une voix de jeune fille l'en empêcha...
- Au secours ! Au secours ! Cette poupée m'a volé mon sac ! Au secouuuuuurs !!
- Grmbll, y'en a qui ont vraiment rien d'autre à faire que d'emmerder les gens le Samedi après-midi... Bon et elle est où cette poupée ? Et déjà où est cette fille qui a crié ?...
Le Iop chercha à retrouver d'où venaient les cris, car il n'avait pas envie que cette poupée gâche l'après-midi de tout le monde... Il vit alors une Pandalette lui couper la route, passant d'un champ de blé à l'autre.
- Reviens ici satanée poupée ! Je t'aurai ! Criait la jeune fille.
Ce devait être elle... Il décida de la suivre un moment. Ce fut dur, car la poupée allait très vite, et donc la Pandalette aussi par la même occasion. C'est alors que le champ s'arrêta net, laissant appercevoir des arbres sombres... La forêt !
Il vit les deux personnages courir vers cet endroit. Mais quel folle de suivre cette poupée, ce n'était qu'un sac !
- KYAAAAAAAAAAAAAH ! Le cri venait de la forêt dans laquelle venait de s'engouffrer la jeune Pandalette.
Eshytace ne pouvait pas la laisser là, elle devait être blessée, ou bien elle avait dû être attaquée par une bête... Mais c'était la forêt d'Astrub ! C'est dans cette forêt qu'un de ses amis les plus chers avait disparu, c'est dans cette forêt que des bandits l'avaient poursuivi ! C'est à cause de cette forêt qu'il lui arrivait de ne pas dormir la nuit ! Faire peur à un Iop était plutôt dur, alors c'est que cette forêt avait dû le marquer très fort... Mais cette jeune fille n'allait pas pouvoir se débrouiller seule visiblement... Il fallait l'aider !
Notre ami prit son courage à deux mains et s'engouffra dans les buissons...

L'endroit était sombre, quelques rayons de soleil arrivaient à traverser le feuillagedes arbres. Plusieurs moskitos trainaient, les araknes, elles, grimpaient aux arbres, des sangliers au loin se battaient, cet endroit était vraiment glauque... Il donna un coup dans un buisson mais un "couik" répondit à cette attaque : une poupée sortit du buisson. Elle avait l'air affollée, levant les bras dans tous les sens et continuant de pousser des petits cris. Ce semblait être la poupée que la Pandalette avait poursuivie.
Eshytace tenta de comprendre, mais en vain... La poupée, visiblement appeurée, prit le doigt du Iop et l'emmena. Notre ami était dans une posture bizarre, penché en avant pour que la poupée puisse tenir son index.
Au bout d'un moment, elle s'arrêta, et fit signe à Eshytace de se baisser et d'observer. Le Iop écarta quelque peu les buissons et regarda : il vit quelques silouhettes bouger près d'une tente, un feu de camp au milieu, quelques affaires, des coffres... Oh ! Ça ne pouvait être qu'eux... Oui, il vit les bandeaux avec une petite tête de mort sur le front d'une des personnes, c'était donc les Roublards. Il regarda avec plus d'attention et vit une Pandalette dans un filet, visiblement kidnappée...
- Libérez moi d'ici ! Je veux partir ! Au secouuuuuurs !!
- La ferme, dis encore un mot et je te coupe ta belle gorge... Dit l'un des bandits.
Roh, mais dans quelle pétrain s'était mise cette fille, Elle était folle de s'être aventurer dans la forêt ! Bon... Il fallait faire quelque chose, mais quoi ? Ils étaient très nombreux... Roh aller, à quoi bon être un Iop sinon ?
- Laissez la tranquille !! Dit Eshytace en sautant sur un des bandits.
Directement, toute la bande sauta sur le jeune Iop, mais notre ami se défendait bien, même si il était à mains nues. Il faisait valser les bandits, un par un, avec un peu de chance tout de même, mais il s'en sortait bien. Il n'en restait plus beaucoup, car beaucoup fuirent où furent mis hors d'état de combattre.
Après plusieurs minutes de combat, c'était bon, Eshytace et la jeune Pandalette furent tranquilles. Le Iop n'eut plus qu'à couper le filet et la fille était libre. Le jeune homme n'eut pas le temps de réagir, la Pandalette lui sauta dessus et commença à le serrer très fort.
- Merci infiniment ! Vous êtes mon héros, je vous dois la vie !
- Heu... de rien, mais puis-je connaître votre nom ? Et pourquoi avez vous suivi cette poupée alors qu'elle partait dans la forêt ?
- Je me nomme Ceassy Ryamiotaoby, et le pourquoi j'ai suivi cette poupée même si elle allait dans la forêt est simple : il y a quinze mille kamas dans ce sac. Mais vous ne m'avez pas dis votre nom non plus à ce que je sache. La Pandalette sourit.
- Je me nomme Eshytace Fores. Mais pour l'histoire du sac, c'est une sacrée somme, qu'alliez vous en faire ?
La Pandalette était très belle, à la fois douce et un peu mesquine, sa voix résonnait dans les oreilles du Iop comme une mélodie qui confère un bien énorme. Elle avait aussi l'air plutôt intrépide et tête brulée, un peu comme lui.
- Eh bien demain je pars au village des Brigandins, et il fallait que j'achète un billet, mais cette poupée est passée et a volé le sac. Je ne pouvais donc pas la laisser filer et je l'ai poursuivi !
- Vous allez au village des Brigandins ?!
- Oui, pourquoi prenez vous ce ton inquiet ?
- Je ne suis pas du tout inquiet ! C'est juste que j'y vais aussi demain, nous partirons donc en même temps !
- En effet. Mais j'ai oublié de vous remerciez...
La Pandalette prit le Iop et l'embrassa. Eshytace croyait rêver, il venait de rencontrer la fille de ses rêves et elle l'embrassait déjà, c'était un bon début. Prit la Pandalette et la prit entre ses bras. Les deux amoureux restèrent un moment comme ça, mais ils durent finire au bout d'un moment.
- Il ne faut pas rester ici, c'est plutôt dangereux. Venez on retourne à Astrub
- Tu peux me tutoyer maintenant. Et puis si tu veux, tu peux dormir avec moi, un ami m'a laissé sa maison pour la nuit.
Ceassy sourit à nouveau.

Le couple partit le lendemain vers le village des Brigandins. Le voyage fut long mais il arrivèrent à destination. Les jours passèrent, le couple vivait sa vie dans sa nouvelle maison, heureux, vivant des fées d'artifice et autres babioles, aprenant à utiliser les transporteurs des habitants du village, etc... Et puis un beau jour, Ceassy tomba enceinte. Le couple était encore plus heureux qu'à son habitude, ils cherchaient des noms à donner à leur enfant. Isál ? Prelawyr ? Gun ? Gun Fores... Ce nom sonnait bien, il s'appellerait donc ainsi. Les mois passèrent, et l'enfant vint au monde. Mais l'enfant ne vint pas seul. La guerre arrivait elle aussi près du village, les temps étaoent durs, et dangereux surtout.
- Je pense qu'il ne vaudrait mieux pas que Gun ici, il est en danger... dit un soir Eshytace à sa femme.
- J'y pensais aussi, mais comment va-t-il survivre, et où ? Ce n'est qu'un petit Féca d'à peine une année...
- J'ai entendu parler d'une île dans les cieux où la vie est plus facile, mais nous ne pouvons pas l'accompagner. Le mage du village pourrait l'y conduire grâce à une sorte de zaap que j'ai vu il n'y a pas si longtemps.
- Je ne sais pas quoi dire, et si jamais nous ne le verrons plus jamais ?
- Eh bien il saura se débrouiller tout seul, je suis sûr que les habitants de cette île sauront l'accueillir. Fais moi juste confiance.
- Mais c'est notre enfant Eshytace ! Enfin... si il est plus en sécurité là haut, c'est mieux pour lui et pour nous aussi... Alors... je vais te faire confiance. Mais comment se nomme cette île ?
- Incarnam.
Les parents emmenèrent le petit chez le mage en question, qui comme prévu l'envoya sur Incarnam.
Peu de temps après, les brakmariens et bontariens s'entretuèrent sur les plateformes du village. On n'entendit plus jamais parler du Iop Eshytace et de Ceassy la Pandalette...


Dernière édition par Gun Fores le Dim 4 Avr - 19:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gun Fores
Tofu Royal
Tofu Royal
avatar

Nombre de messages : 1213
Age : 21
Habitat : Là où on peut dormir
Classe : Heu ouais pas mal
Date d'inscription : 13/02/2009

MessageSujet: Re: Les bières, c'est bien. [BG]   Sam 6 Mar - 14:33

|Chap.II| La vie à Incarnam.



Gun passa trois années au côté d'autres enfants en bas âge dans un foyer tenue par de jeunes femmes sur Incarnam. Ici, on lui apprenait à parler, marcher, écrire, se débrouiller seul à manger, à vivre en communautée. Une jeune Ecaflip du nom de Kat Rine se chargea de son enseignement. Il étaient répartis par groupe dans des salles différentes. Le jeune Féca eu quelques mésaventures avec les jeunes enfants : certains mordaient, d'autres pincaient, tiraient les cheveux, etc...
À l'age de cinq ans, les enfants partaient vivre leurs aventures seuls, mais restant pendant un moment à Incarnam, où ils ne couraient aucun risque. C'est ici que reprend l'histoire...


Une petite boule aux cheveux blancs apparu près de l'énorme statue de Féca. Vêtu d'un petit habit noir et de bottes grises, le Féca regardait autour de lui. Quand tout à coup une petite boule de poils bleue apparut.
- Eh salut ! Je suis Baba ! Je suis un boune et c'est moi qui vait t'aider à vivre dans Incarnam ! Suis moi !
- Euh bonjour ! Tu as quel goût ? Tu as l'air bon à manger.
- Mais je ne suis pas commesti... Aaaaaaah !! Le Féca avait prit la touffe bleue dans sa main, et la mit dans sa bouche, commençant à croquer. Ça avait un bon goût au début, mais seulement au début... Ça devenait acide, très acide, c'était très mauvais en fait, mais bon, Gun ne se doutait pas de ce qu'il faisait.
Il déscendit les marches de pierre qui l'amenèrent à un temple fait de la même matière. Il y avait un long tapis rouge qui menait à d'autres marches, et ainsi de suite. Une fois dehors, Gun vit le splendide paysage d'Incarnam, avec sa faune et sa flore. D'énormes boules de laine couraient dans les prairies tandis que des fleurs se cachaient dans les hautes herbes.
Le garçon avança vers une de ces boules de laine, commençant à lui donner des coups de poings. Le boufton -car il s'agissait d'un boufton noir, par chance- fuit dans un premier temps puis revint en chargeant. Le Féca chargea lui aussi, prenant le boufton par les cornes et le faisant valser sur la droite. Le monstre se releva et recommença à charger. Cette fois ce fut Gun qui fut projeté en arrière. Il se releva et fonça de nouveau, la bête fit de même, mais au dernier moment, Gun sauta et atterrit sur le dos du boufton noir. Il n'eut plus qu'à donner des coups sur la tête et c'était fini, le boufton abandonnait et fuyait.
Ayant trouvé ce combat drôle, il continua sur tous les bouftons qu'il croisait, les battant un par un, puis deux par deux. Plus tard il commençait à taper de plus grosses boules de laines, les bouftous. Ce fut tout de suite un peu plus dur, mais notre désormais graine d'homme avait progressé.

C'est alors qu'il décida, un jour, de rejoindre la milice de l'île...
- Euh... Bon.. Bonjour, je viens p.. pour vous aider à assurer le.. le... le bien être d'Incarnam !
- Oh là, jeune homme ! On ne rejoint pas la milice comme ça ! Il va falloir faire tes preuves ! Parce que on ne connait rien de toi pour le moment ! Ah si, je crois me souvenir de ton nom, Gun Fores c'est ça ? lui dit le Milicien qui avait l'air d'être le chef.
- Euh... Oui je m'appelle Gun Fores, je suis un Féca et j'ai actuellement 10 ans, euh pour faire mes preuves, il n'y a pas de soucis, enfin je veux dire, vous pouvez me mettre à l'épreuve !
- Très bien ! Alors suis-moi à l'étage ! Tu vas me montrer comment est-ce que tu te débrouille au combat.
Gun suivit le milicien vers les escaliers en bois. Ils se retrouvèrent dans une pièce qui semblait servir de réserve, on y voyait des céréales mais aussi du bois, de la laine, et plein d'autres choses. Et puis au milieu de la pièce, on pouvait voir trois épouvantails.
- Bon tu vois les épouvantails là, tu vas me les détruire le plus vite possible. Je pense que tu as appris tes premiers sorts de classe, non ?
- Si bien sûr, je commence quand ?
- Quoi tu es encore là ?! Allez plus vite !
Il fonça vers les hommes de blé. Il posa un glyphe aux pieds du premier qui brûla sur le champ. Il lança un aveuglement sur le deuxième qui tomba en miettes. Quant au dernier, il fonça vers lui et sortit un bâton qui était dans son dos et mit toute sa force dans ce coup. Le désormais tas de blé avait prit un si gros coup de bâton qu'il avait volé à plusieurs mètres.
- Ouah ! Eh bien je suis impressionné ! Pour un Féca de cet âge, on peut dire que tu te débrouilles ! Mais de quel cercle es-tu ?
- Onze m'sieur !
- Ahah ! On peut dire que tu as bien progressé depuis que tu es arrivé ! Mais dis moi, pourquoi tes parents t'ont emmené ici ?
- Euh, à vrai dire je n'ai jamais connu mes parents, je ne sais même pas vraiment quel est le rapport enfant-parents, vous savez ici il n'y a que des enfants...
- Oh désolé, si tu veux je t'expliquerai un jour à quel point les parents tiennent à leur enfant. Mais assez discuter ! Va me tuer quelques bouftous ! Tu es accepté ! Il te reste cinq cercles avant que tu puisses partir sur Amakna, je pense que d'ici quelques années tu seras pret ! Allez file !
- Chef oui chef ! Et il partit.

La milice était un endroit vraiment sympathique selon Gun, il y retrouvait quelques amis, pouvait y manger gratuitement -enfin, à condition d'avoir bien travaillé !- et puis ça le faisait progressé... Et puis un jour il dut partir, arrivé à l'âge de 13 ans et au 16eme cercle, il était suffisemment vieux pour se débrouiller seul et suffisemment haut cercle pour survivre.
Il fit ses bagages et partit vers la navette Incarnam-Astrub.
- Ola jeune voyageur ! Que viens tu faire ici ? demandait le conducteur de la navette.
- Bonjour ! Je voudrais aller à Astrub avec votre navette le plus vite possible ! dit le Féca en souriant.
- Oulah ! Il n'y a pas de voyage à Astrub avant un bon mois ! Il y a actuellement des travaux de reconstruction suite à la bataille entre Bonta et Brakmar... C'était terrible. M'enfin, tu peux toujours aller à Pandala, c'est un peu éloigné mais c'est beaucoup plus sûr !
- Bon eh bien c'est partit pour Pandala ! Certains Pandawas d'ici m'ont dit que leurs parents y habitent et que c'est calme et aussi bien !
Gun adorait le style du pilote : une sorte de vieux casque de vol pas accroché, une chemise qui avait fait son temps, un pantalon qui devait lui aussi être plutôt ancien et des bottes qu'utilisaient les Fécas pour une meilleure protection des pieds, le pilote avec les mêmes que lui.
Gun monta avec quelques passagers, dont la plupart était des Pandawas, et le vol commença. Une sensation forte s'empara de lui, elle le poussait vers ses limites, il adorait ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gun Fores
Tofu Royal
Tofu Royal
avatar

Nombre de messages : 1213
Age : 21
Habitat : Là où on peut dormir
Classe : Heu ouais pas mal
Date d'inscription : 13/02/2009

MessageSujet: Re: Les bières, c'est bien. [BG]   Dim 4 Avr - 22:43

|Chap.III| Pandala : sa faune, sa flore et ses dangers






Le transport arrivait sur la piste d'atterissage de Pandala. On pouvait voir une énorme statue qui représentait une Pandalette. Les passagers descendèrent, partant dans tous les sens, plusieurs parents étaient là pour retrouver leurs progénitures.
- Merci beaucoup m'sieur ! dit Gun au pilote.
- Mais derien c'est mon boulot ! Bon allez j'me vais quérrir une bière d'Amakna avant mon prochain voyage ! Tchouss l'ami !
- Euh... tchouss come vous dites !
Le vaisseau redémarra , propulsant la poussière et les graviers derrière lui.
L'engin était déjà loin quand Gun apperçu cinq silouhettes avec des sortes d'ailes artificielles sur le dos rejoindre le pilote dans les air. On entendit plusieurs cris, des cris de peur, des cris atroces aux oreilles du Féca. Il vit une paire de jumelles par terre, par chance ! Il les prit et regarda vers le ciel. Les silouhettes étaient en fait des pandawas, ils étaient armés de sabres. Il y eut un premier assaut, les cinq hommes mirent des coups de sabre le long de l'engin, la tranchant comme on tranche un monstre mort pour toruver ses richesses. De la fumée sortit de la machine, et les attaques continuaient. Et puis, l'engin tomba loin dans la forêt, il s'était crashé. Les pandawas repartirent à l'opposé. Quelque chose, dans le corps du garçon, le poussa à courrir vers la forêt, pour aller voir comment était le vaisseau. Il sautait au dessus des buissons, passait entre les arbres, jusqu'à voir des flammes derrière les arbres. Il à l'épave, tout semblait détruit, brûlé, on avait du mal à respirer, on ne voyait presque rien, il fallait se battre pour avancer. C'est alors qu'il vit une main dépasser derrière un débrit. Il courru pour aller voir le pilote.
- Monsieur Monsieur ! Vous allez bien ! Dites quelque chose !
- Outch... Aïe... Oh.. Sal.. Salut petit, Erk ! erk ! erk ! Ça baigne toujours ?
- Monsieur il faut vous relever ! Je vais vous emmener voir un Eniripsa !
- Ce sera pas la peine, c'est bientôt la faim... Bordel de merde quoi... J'aurai même pas pu boire une satanée bière...
- Si monsieur ! Venez avec moi ! Vous pourrez en boire des bières ! Plein !
- Hin hin, t'es drôle petit, c'est quoi ton nom ?
- Gun, monsieur... snif snif... il commençait à pleurer...
- Gun comment ?
- Fores monsieur ! Enfin c'est ce qu'on m'a dit.
- Fores tu dis ? Je connais un Fores... erk erk erk ! Un Iop, Eshytace, c'est ton père je suis pose...
- Snif.. snif.. J'en... j'en sais rien, je conn.. connais pas mes parents.
- Mince... Beurp... Moi aussi je m'appelle Gun tu sais... L'homme commençait lui à cracher du sang. Mince, j'vais pas tarder... Bonne chance dans ta vie Gun... Bois des bières, voles pour survivre si il le faut, mais survis !... Tiens, prends ce casque... Ton père serait fier de toi ! Allez... Tchouss... Burp Buuurp...
L'homme ne respirait plus. Les larmes de Gun ne pouvaient pas s'arrêter, il n'avait jamais été aussi triste. Cet homme connaissait son père, et en plus
de ça s'appelait comme lui ! Il aurait voulu mieux le connaitre.
Il repartit vers Pandala, le casque du Féca à la main...

Gun retourna sur la place où il était arrivé avant l'incident, visiblement cela n'avait pas boulversé tant que ça les habitants, car la vie avait repris son cours depuis qu'il était parti dans la forêt. Il se dirigea alors vers la bibliothèque qu'il avait apperçu en arrivant, décidé à savoir qui avait fait ça. Il y avait beaucoup de monde qui entrait et sortait, il décida de demander au premier venu.
- Monsieur !
- Oui ?
- C'était quoi ça ?
- De quoi donc ?
- Eh bien le transport d'Incarnam qui vient d'être détruit !
- Oh, il s'agit d'une attaque Pandikaze pardi, pourquoi cette question ? Ha mais tu es nouveau je pense, tu viens d'arriver ?
- Oui monsieur.
- Tu as dû avoir très peur, cela aurait pu arriver quand tu étais dedans.
- Euh... Oui sans doute, ce sont les Pandikazes donc vous dites ? Je ne connais pas, vous pourriez m'en dire plus dessus ?
- Eh bien, moi je ne pourrais pas, j'ai beaucoup de travail et je n'ai plus beaucoup de temps, mais il y a un livre sur ces personnes dans la rangée B-69, batiment Est.
- Merci beaucoup Monsieur ! Je vais voir ce que je peux en tirer.

Le bâtiment Est était sans doute le plus imposant et le plus rempli de tous, la salle B la plus complexe et la rangée B-69 la moins bien rangée... Ce fût donc très dur de retrouver les livres sur ces fameux Pandikazes, mais il finit par dénicher quelques ouvrages.
Il apprit que ces personnes étaient les terroristes les plus populaires sur Pandala, et aussi sans doute les plus dangereux, que cela faisait longtemps qu'il semait le désordre dans cette douce contrée qu'était Pandala. Il vu les différents attentas de ce groupe, comme la destruction des deux tours du Ouerld Bière Saine Teur, plus connues sous le nom des tours Judelles. Il comprit toutes les atrocités que ces personnes peuvent commètre.
Il trouvait ça injuste que des personnes détruise des villes entières sans interet réel, et il n'allait pas s'arrêter là... Il décida de mener l'enquête dans la forêt pour en savoir davantage, mais il devait attendre et s'entrainer avant toute chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gun Fores
Tofu Royal
Tofu Royal
avatar

Nombre de messages : 1213
Age : 21
Habitat : Là où on peut dormir
Classe : Heu ouais pas mal
Date d'inscription : 13/02/2009

MessageSujet: Re: Les bières, c'est bien. [BG]   Sam 19 Juin - 20:13

|Chapitre IV| : Un entraînement difficile



Il existe plusieurs façons de s'entraîner pour combattre : on peut s'entraîner seul dans son coin et apprendre certains sorts grâce à ses découvertes, rejoindre une guilde, un clan, ou trouver un maître qui puisse nous enseigner les différentes techniques que la classe dont on fait partie peut nous attribuer. Il fallait donc choisir pour le Feca, ou bien partir risquer sa peau dans la dangereuse forêt de Pandala, ou bien partir en Amakna pour rechercher une guilde, ou un maître d'armes, et la forêt de l'île étant vraiment dangereuse pour Gun, ce dernier préféra se diriger vers Amakna, sans oublier bien sûr son objectif principal.

- Tu es sûr de vouloir partir ?
- Oui vieux Sang'Fu, j'ai fais un choix et il est de partir vers la contrée d'Amakna, mais ne vous en faites pas, je reviendrai un jour, plus fort et plus âgé aussi. Ça aura été un plaisir de vivre ces quelques semaines à vos côtés.
- C'est ton choix, mais j'ai une dernière requête pour toi avant que tu ne partes. Pendant le trajet, j'aimerais que tu passes par Astrub, avec ces quelques plans pour la reconstruction de la ville, tu iras les donner à l'architecte Imau Taipe, il se situe au nord de la ville, en face de la statue Sram.
- Très bien Monsieur, je le ferais avec joie ! Allez, je dois y aller, au revoir Sang'Fu !
- Oui, file !

Et il partit en direction du pont de Pandala avec son sac sur le dos. Il se faisait tard et il devait atteindre le pont avant la tombée de la nuit, il accéléra donc le pas et arriva aux abbords de la mer d'Asse. Il s'appretait à traverser le pont quand il entendit une voix l'appelant.

- Eh petit ! petit, viens, vite ! disait un homme juste en dessous du pont, c'était un grand Osamodas vêtu de bleu.
- T'as pas idée de traverser le pont de Pandala le soir, tout seul, à ton âge ?
- Il y a un problème Monsieur ?
- Bien sûr que oui ! Les Pandikazes mon vieux, il contrôlent le pont de nuit ! Et le traverser à cette heure c'est risquer sa vie.
- Ah bon ?
- Bah oui ! Au mieux tu te retrouves dépouillé sous l'eau, noyé.
- Mais comment je vais faire ? Je dois rejoindre Astrub au plus vite !
- Bah... Moi et mes potes, on a une barque, on peut te faire traverser le pont si tu veux, mais bon, c'est vraiment parce que t'as l'air sympa !
- C'est vrai ?! Merci beaucoup M'sieur !
- Appelle moi Shini. Allez suis moi !

Ils passèrent sous le pont, là le sol était humide et glissant, sale aussi, mais c'était plutôt normal pour un dessous de pont. Ils avancèrent, essayant de baffer les moskitos qui tentaient de leur prendre un peu de sang, évitant de se tordre les pieds dans les rochers et galets. Ils virent enfin un homme avec un Solomonk et un lanterne près d'une embarcation quelque peu bancale et rudimentaire.

- Tiens Shini, te revoilà, alors ils sont nombreux ? dit l'homme à l'Osamodas. On pouvait maintenant voir que c'était un Iop massif, et sur son Solomonk était inscrit le symbole "force".
- Ils le sont, au moins une vingtaine rien que sur la première partie du pont, on va devoir traverser la mer en barque, et j'ai ramené quelqu'un qui voulait absolument le traverser cette nuit.
- Tu cèdes trop facilement Shini... Enfin tu t'appelles comment toi ?
- Gun Fores Monsieur !
- Fores ? Ça me dit quelque chose ? T'as pas de la famille qu'est dans l'explosif brigandin ?
- Heu je n'en sais rien.
- Boarf, pas grave, c'est pas l'plus important. Bon on est partis.
- Allez grimpe petit.

Ils se dirigèrent vers la côte que l'on pouvait voir depuis Pandala. Le voyage fut long, Gun s'était endormi depuis un moment, et le pont était désormais une ombre dans la nuit. Il se réveilla brusquement, sentant une secousse plus forte que les autres dans le bateau.

- T'inquiètes pas Gun, comme on est bientôt arrivés, le courant est un peu plus violent. On va arriver un peu au Sud d'Astrub, dans les prairies, je t'accompagnerai jusque Astrub, j'y ai moi aussi quelque chose à faire.
- D'accord Monsieur.
- Appelle moi Shini voyons, au fait, lui c'est Shran.
- D'accord.
- Eh les pipelettes, préparez vous à sautez à la mer, on arrive sur le récif et ça va secouer.
- Allez saute Gun.

Il s'exécuta et nagea vers le bord de ce qu'on pouvait appeler une plage, même si c'était plus un cimetière de bateaux.

- Shin', on se retrouve à la taverne d'Amakna ! criait Shran.
- Allez viens toi.
- Je te suis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les bières, c'est bien. [BG]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les bières, c'est bien. [BG]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelle PSP choisir... pour Monster Hunter bien sûr!!
» Les BD qu'elles sont bien
» Les Bien-Nés et les Shen'dralar
» Bien Suprême, Aun'shi ou Farsight ?
» XV-9 pour le bien suprême

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Air Force Sram :: La bibliothèque volante :: Les archives passagères-
Sauter vers: