AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La vie de la Corporagueuse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Visqueux Corporagueuse
Tofu Noir
Tofu Noir
avatar

Nombre de messages : 57
Age : 20
Habitat : Corporamaison
Classe : Enutrof
Date d'inscription : 04/04/2010

MessageSujet: La vie de la Corporagueuse.   Sam 10 Avr - 23:28

Dans un vieux grimoire, un très vieux grimoire, une histoire semblait gravée à jamais. L'histoire d'une famille, une grande famille éternellement unie. Je vais vous en lire une page.

Visqueux Corporagueuse, ses belles années. Par Visqueuse Corporagueuse, tristement connue pour sa naïveté, sa femme.

Mon mari est grincheux. Acariâtre. Méchant. Pervers. Vulgaire. Radin. Sale.
Je vais vous raconter une petite anecdote qui vous fera rire ou pleurer. Les deux peut-être.
Un matin, la fabuleuse idée d'apprivoiser un corbac qui parle me vint à l'esprit.
Ainsi, pendant plusieurs mois, j'appris à Corbutag, le volatile de mon mari à parler sans que celui ci le sache.
Une fois fait, mon petit oiseau savait raconter ce qu'il avait vu ou même entendu.
Un soir, je dis à mon mari que j'allais me coucher de bonne heure et qu'il pouvait faire la fête du slip. Je n'oubliais pas de dire à Corbutag de le suivre pour me raconter ce qu'il se passa.
Visqueux rentra quatre jours après, totalement ivre mort.
Durant son sommeil, Corbutag me narra se qu'il se passa à la fête.


" -Hé Simone ? Il te reste des protections du Bworker et de la liqueur de Moskito ?
-Evidemment mon vieux ! T'en faut combien ?
- Ben dix huit ! Et un quintal de liqueur !
- Pas de problème, je vais te chercher ça.
* Silence. *
- Merci bien l'amie ! Allez c'est parti, je vais arriver à faire jouir dix huit iopettes simultanément !
- Ah, c'est un record à battre ! Ton ancien était à treize, cinq de plus c'est pas à négliger !
- Bon j'y vais. Tu verras bien, tu leur demanderas. "

Absolument pas surprise d'entendre ça, ni une ni deux, je pris mon mari par la peau du postérieur et le balançais par la fenêtre. Et bien vous ne savez pas ? Il y est resté une semaine ! Pendant une semaine il est resté là, par terre. Il fut récupéré par Touzeux qui eut pitié de lui.
La seule chose qu'il me dit à son réveil fut.

" Visqueuse, c'est pas ce que tu crois ! "

Puis il s'en alla faire la fête de Brumaire, une grosse orgie.


La vie de la Corporagueuse. Page 2. par Visqueux Corporagueuse.


Bon je vais faire bref. Un soir j'étais totalement défoncé mais qu'est ce que vous voulez ... C'est pas de ma faute ! C'est à cause de Simone, la fête de Brumaire est tellement sympa. M'enfin passons. Je disais donc, je m'étais vomi dessus. J'entrai dans la maison et ma veillasse me demanda ce qu'il m'était arrivé.

" - Visqueuse, c'est pas ce que tu crois !
- Explique-moi !
- Ben y'a un Iop qui m'a vomi dessus.
- Ah ? Donne-moi tes fringues, ça empeste.
- Ouais ouais. "

Nu, j'allais dans la salle de bain. Je commençais à me servir un petit verre caché dans un flacon d'alcool à 90° quand ...

" - EH ! Tu saurais le reconnaître le Iop qui t'a fait ça ?
- Ben ouais bien sur.
- Car c'est qu'il a aussi chié dans ton froc.
- Ah ouais quand même, je vais y retourner pour y mettre sa rouste.
- Ouais c'est ça ... ".


Après je me souviens de rien.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La vie de la Corporagueuse.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Air Force Sram :: La bibliothèque volante :: Les archives passagères-
Sauter vers: