AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Touzeux Corporagueuse, son histoire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Touzeux Corporagueuse
Tofu
Tofu
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 20
Habitat : Corporamaison
Classe : Sacrieur
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Touzeux Corporagueuse, son histoire.   Lun 12 Avr - 20:50

C'est dans le grenier de la Corporamaison que Touzeux laissa une petite lettre où était inscrite une de ses aventures.



Une histoire de boisson.

Je suis un disciple de Sacrieur. J'aime mon père, ma mère, et surtout ma femme. Je pratique la chasse et je suis bûcheron.
L'histoire que je vais vous raconter est une histoire qui s'est passée le jour de mon 24° anniversaire, et la fête était disons ... Bien arrosée.
Il y avait mon père, ma mère, ma femme et Kokakaki un grand ami de mon père. Ma mère avait préparé de la liqueur de moskito, commandée par mon père.
Nous riâmes et parlâmes toute la nuit, en buvant sans modération, et quand enfin le soleil se leva, je remarquais que nous conjointes respectives avaient disparu.
Mon père, trop ivre pour réaliser la chose, riait en disant qu'elles reviendraient, mais je n'en étais pas sûr car aucun de nous trois ne se souvenait de la vieille.
Je partis donc avec Kokakaki, qui avait déjà un peu retrouvé ses esprits, en laissant mon père qui lui ... je vous passe les détails.
J'établis un plan : " Koka', toi tu pars vers Astrub et ses alentours, moi je cherche en Amakna "
"- Entendu ! Bonne chance ! "
Je partais donc en Amakna, à la recherche de ma douce et tendre et de ma mère. Je commençais par les champs. Sans succès.
Je partais donc vers la montagne, cassant les craqueleurs qui me bloquaient le passage. Mais sans succès ...
J'avais fouillé partout, j'étais au bord de l'eau, en train de regarder la mer, quand je vis une petite cabane au bord de celle ci.
Je décidais d'aller voir, et à ma grande surprise, je trouvais une petite lettre adressée à mon nom, c'était ma Kokakette.
"Mon homme, je suis désolée d'être partie comme ça, mais je ne pouvais plus tenir sous les injures et les moqueries. Si tu me voir, je serais près de l'ilot des Cochons de Lait. Je t'aime. Kokakette."
C'est en pleurant que je courus vers l'ile des Cochons de Lait, et que, c'est dans une petite grotte que je vis Kokakette et Visqueuse. Kokakette s'approchait inquiète vers moi, comme appeurée. Je la serrais dans mes bras, et lui dis : " Je t'aime, et je m'excuse de tout ce que j'ai pu dire."
Alors je la gardais enlacée dans mes bras pendant plusieurs minutes, et ne voulant pas pleurer devant elle, je gardais mes larmes au fond de moi.
Nous rentrâmes à la maison, où Kokakaki, quand il nous vit, bondit vers moi en s'écriant : " Je commençais à désespérer ! " Et Visqueux disait : " J'l'avais bien dit qu'elles reviendraient ! "
La nuit qui suivit fut la plus belle de toute ma vie, j'étais avec ma femme, comme si je ne l'avais pas vu depuis plusieurs années.

C'est à partir de ce moment là que je n'ai plus touché à une goutte d'alcool, ne voulant surtout pas revivre ça.


Et quelques mois plus tard, j'appris que Kokakette était enceinte, et pour la première fois devant elle, une larme se glissa sur ma joue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Touzeux Corporagueuse, son histoire.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS
» Liqueur panda de brume; histoire, description et questions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Air Force Sram :: La bibliothèque volante :: Les archives passagères-
Sauter vers: