AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La théorie du chaos: le mouvement d'aile du papillon...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daclusia
Tofu
Tofu
avatar

Nombre de messages : 27
Age : 25
Habitat : Dans mes rêves
Classe : Félin draconnique
Date d'inscription : 14/06/2010

MessageSujet: La théorie du chaos: le mouvement d'aile du papillon...   Lun 14 Juin - 7:02

" Une pièce. Une pièce qui tourne. Qui tourne sur elle même, qui monte et descend. Dans un mouvement nerveux. Nerveusement désespéré. Un désespoir de ne pas se rappeler. Se rappeler du passé. D'un passé oublié. D'un oubli jamais vraiment total.

Une pièce. Un peu comme moi. "


Le kama cessa son mouvement lent et répétitif, fermement retenu dans la paume de l'écaflip. Celui-ci, emmitouflé dans sa cape, dissimulant sa face sous sa coiffe et ses mèches, fixait intensivement le disque d'or, mais à travers lui, se fixait lui même. Après un petit moment de silence, il rangea la pièce dans sa poche, releva le chapeau qui masquait son visage, dévoilant de grands yeux bleu électriques dans lesquels semblaient se dessiner des trèfles, et souria à Isaya. Un sourire un peu forcé, mais tout de même sincère; car il est difficile de vraiment aimer un parfait inconnu; car on ne peut pas montrer à ceux qu'on aime un air abattu. Même ci ceux si ne sont plus vraiment les même...

" Cette description est somme toute assez évasive, mais elle est la plus fidèle... Et je ne ressens pas le besoin de parler de moi plus en détails. Pas encore. "

" Pas encore "... Non pas qu'il n'était pas encore temps... Mais que répéter ce temps une fois de plus serait sans doute lassant et inutile.
Trop perdu dans ses pensées, le félin ne fit pas cas des réponses de la sram... Pas dans les détails. Mais il arrivait à saisir le sens de ses phrases.


" Et puis, pourquoi le devrais-je? "

Il s'adonnait à ce genre de petite discussion pour gagner du temps: pour trouver les mots qui lui manquait. Pour réunir les souvenirs qui lui échappaient.


" Je te disais être victime de nostalgie... Je crois que j'ai enfin mis le doigt dessus. Qu'une expression me restait coincée au fond de la gorge. Je viens de la retrouver. Que tu me rappelais deux ou trois personnes. J'ai à nouveau leurs visages en tête.
Dis moi... Sais-tu que malgré que deux êtres soient des personnes distinctes, il peut leur arriver de partager la même âme? "


Incrédulité. Ou dédain? Ou alors, idées toutes faites... L'écaflip se plongeait trop dans sa mémoire pour le savoir désormais. Comme plongé dans une transe, son corps s'était figé dans une raideur presque cadavérique, le regard dans le vide, les yeux mi clos, les mains parfois agitées de spasmes. Il déballait les mots à un rythme ininterrompu. Plonger dans sa propre âme n'est jamais une chose qui se fait en douceur.

" Et peut être que si ce que je vais dire ne te remémore sur l'instant aucun souvenir... Peut être qu'autre part, un morceau de toi va s'en souvenir...
Thalie. Quelque part, dans un pays lointain, peut être même bien dans un autre monde, c'est une déesse, je crois bien. Ou tout du moins une muse. Muse de la joie de vivre, muse de l'humour. Inversée, mise à l'envers... On obtient de l'avarice, déguisée en mouchoir pour mieux extorquer, peut être inconsciemment, des choses aux autres. Amis, bonheur, biens matériels... Qu'en sais-je? "


D'un coup, les yeux bleu foudre se réveillèrent. Traversé d'une étincelle, la vie s'y relogeant, ils transmirent à leur propriétaire un pelage en sueur et des mains agitées de tremblements incessants, avec, en face, une sram troublée. Par lui? Par ses paroles? Qui peut le dire... Daclusia l'aurait pu, sans doute. Si il n'avait pas été dans un état si fragile. Il se secoua le visage. Que de ressentir une sensation physique, même celle d'une baffe auto infligée, était agréable... Chose qu'il savait depuis longtemps: nous sommes dépendant de nos sens et de ce qu'ils nous donnent, aussi ingrats nous montrons nous à leurs égard...

Reprenant peu à peu le calme et le contrôle de ses mains, l'écaflip rembala ses affaires, sans un mot, sans un regard. Il laissa comme seule trace de son passage un as de trèfle au dos bleu à symbole blanc, planté sur le bois d'une table. Au pas de la porte, il se retourna brièvement, comme si il avait oublié quelque chose, et lâcha sobrement:


" Rien n'arrête La Caravane. "

Isaya était seule dans la salle de l'aéroport. L'écaflip couleur chocolat avait disparu, dans un soupir, comme une pensée parasite, ou un rêve d'été trop vite oublié. Parti comme il était venu. Tout cela était-il réel, ou un rêve d'été...?

Sur une table de la pièce, une carte se tenait bien droite, casée dans une planche. Sa face indiquait un as de trèfle, et son dos un papillon blanc sur fond bleu.


Dernière édition par Daclusia le Jeu 24 Juin - 14:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaya
Pilote
Pilote
avatar

Nombre de messages : 6303
Age : 29
Habitat : Bouing 312
Classe : Sramette
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: La théorie du chaos: le mouvement d'aile du papillon...   Lun 14 Juin - 15:28

" Rien n'arrête La Caravane. "

Daclusia était parti, sans même que la Sramette réalise ce qui se passait. Il lui rappelait quelqu'un, elle-même avait l'étrange impression d'être quelqu'un d'autre... Cet Ecaflip nébuleux avait-il raison ? Pouvait-on avoir une âme commune pour plusieurs corps ? Elle plongeait ses yeux verts dans le symbole au dos de la carte laissée par le convive, qu'est-ce que ça pouvait signifier ? Ses paroles en tout cas avaient réveillé en elle de vieux songes, des rêves qu'elle faisait régulièrement et qui semblaient si réels, si vrais.

Elle se réveillait souvent au beau milieu de la nuit dans un autre monde et dans un autre corps, ne se reconnaissant plus. Tant de visages familiers l'entouraient mais la Sramette n'était capable d'en reconnaître aucun, elle plongeait sa tête dans ses mains... Non, c'étaient des pattes munies de griffes, de coussinets et de tout l'attirail d'une Ecaflipette. Elle attrapait machinalement son miroir à portée de main, se trouvait belle mais meurtrie, et se réveillait.

En savait-il plus à son sujet qu'elle, par quel sortilège ? Ancien Chevalier de Mystra c'est tout ce qu'elle savait de lui. Qui était vraiment cet Ecaflip au regard étrange et aux paroles absconses, elle soupira et décida de ne plus y penser. Ces rêves n'étaient que des rêves et non des bribes de passé, elle avait une histoire propre alors comment pouvait-elle la partager avec une inconnue ? Une inconnue ? Un nom sembla poindre sur le bouts de ses lèvres.


-L...

Encore une ineptie, il ne fallait pas qu'elle se focalise là-dessus car elle avait du travail, du travail dans le présent pour sa compagnie aérienne! Elle remit son chapeau du bois de l'est bien en place sur sa capuche et dévala sans plus attendre les solides marches de l'aéroport quatre à quatre, afin d'aller faire un peu de ménage dans les toiles d'araknes du grenier et de ranger du mieux qu'elle le pouvait le contenu de leurs coffres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://airforcesram.forumactif.com
 
La théorie du chaos: le mouvement d'aile du papillon...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Théorie du chaos
» Homme-lézard vs guerrier du chaos
» OG VS Bretonnie VS Guerriers du chaos [3000]
» Liste d'armée de tempête du chaos "armée du middenland&
» [Neutre] Le Convent du Chaos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Air Force Sram :: La navette des égarés :: Le bar flottant-
Sauter vers: