AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un autre jeu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Gun Fores
Tofu Royal
Tofu Royal
avatar

Nombre de messages : 1213
Age : 21
Habitat : Là où on peut dormir
Classe : Heu ouais pas mal
Date d'inscription : 13/02/2009

MessageSujet: Re: Un autre jeu   Jeu 16 Avr - 17:19

Dans les allées du Bouing se trouve un Corbac
au minois déconfit, mangeant les restes du matin tout en pétant
bruyamment. Alors qu'il s'apprêtait à aller fouiller dans les lingeries
coquines de Samus, celle-ci fit son apparition en se grattant les
fesses. Elle venait de passer la nuit avec le mari de Girembelle qui
elle même l'avait passée avec son amant pendant qu'Isaya faisait le
ménage, alors que Thurim attendait dans la salle de bain.

Un piou fienta sur le toit, tandis qu'un tofu caqueta dans un fourré.
Dehors une étrange agitation régnait. Le calme laissait place au chaos
car trois Osamodas armés jusqu'aux cornes se fouettaient joyeusement
derrière la masse de buisson. Un Sacrieur essayait de se faire battre
lui aussi mais lorsqu'il entendît des cris qui provenaient du haut d'un
arbre, il ne put s'empêcher de glapir. C'était Missive qui s'était fait
piquée sa sucette par un piou affamé et elle plongea donc tout
naturellement dans le vide pour la récupérer.

Elle atterrit sur Kinji qui arrosait ses jambons plantés amoureusement
dans son jardinet. Il s'affala sur le sol et fou de rage cria sur Missive
qu'elle était maladroite mais se prit une sucette en pleine bouche,
ce qui lui cloua le bec. Il la recracha et vociféra de plus belle. Isaya
arriva alors le minois déconfit et prit Missive qui pleurait dans ses bras.
La petite se calma et lui bava dessus tandis que Kinji se coupait les ongles
et qu'il esssayait de faire semblant d'être beau, ce qui, de toute évidence,
était peine perdue! Et oui l'infortuné Kinji était moche comme un bouftou
et c'était peu dire! Même un pneu de camion aveugle n'aurait pas trouvé
son faciès attirant.

Toutefois Girembelle semblait l'apprécier, ce qui,
à n'en pas douter, laissait cacher quelques intérêts obscurs, quelques
penchants Osamodas ou bien faisait-elle semblant de l'aimer pour
pouvoir accéder à son porte-monnaie. Porte-monnaie aussi rempli que
le crâne de Sillder était vide, c'est vous dire! Cette tragédie était surtout
dûe à Isaya qui ne pouvait s'occuper d'eux puisqu'elle devait constamment
rassurer Samus qui complexait sur sa poitrine un peu trop géniale selon
certains, pour d'autres un peu trop parfaite, et pour d'autres encore
carrément artificielle.

Mais ces derniers étaient sans aucun doute aveugles ou bien lucides qui sait car
le Sill-Icone se voyait énormement sous réserve d'avoir du caca dans les yeux car Samus
est une iopette naturelle jusqu'au bout des seins. Où passe la iopette les hommes
tombent et souffrent car paraît-il elle aimerait découper de son épée ses objets
de plaisir. En parlant d'épées elle faisait collection des plus grosses. Sa favorite était
celle d'Itachi, pourtant si old school. Samus avait des goûts discutables en effet,
certaines nuits on pouvait voir qu'un Eniripsa la suivait. Tous ces Eniripsas sont morts
depuis, sauf Terry étrangement, mais qui fut quand même fortement défiguré, et qui
depuis n'osa plus fréquenter aucune iopette avec autant de monde au balcon.

Malheureusement, la banane bleue qu'était Amakna n'était pas jaune ni verte ni bleue
mais bleue comme une gelée bleue royale puisqu'il y avait beaucoup de mers en Amakna,
la mer d'Asse par exemple, où on pouvait voir des armées de pichons qu'Isaya adorait pêcher,
cuisiner et faire avaler aux passagers à qui cela procurait de fortes nausées voire des
vomissements. Toutefois un seul passager adorait ça : Isaya...Car c'était SES poissons, donc
forcément. Gun était un fanatique de ses carpes sautées pourtant il n'osait le dire, il
préferait les manger seul, à propos de boustifaille le sol de l'aéroport était souvent collant
à cause des bonbons de Mssive qui n'avaient plus de goût ainsi que des "choses" provoquées
par Terry...

Pendant ce temps, un barde nommé Julinoé regardait d'un oeil attentif les grosses fesses
de Samus et pensait à composer une chanson qu'il nommerait 'O Cellulite'. Néanmoins
pour une fois la muse n'était pas la bonne et il se tourna vers sa sainte poitrine qu'il
pouvait couvrir d'éloges et sa chanson serait plutôt 'O Silli-Khone'. Cependant après
maintes reprises il ne trouva pas de Rime avec " Silli-Khone ". Il s'adonna plutôt à
l'éloge de la déesse Samus et la Vénus de Milo fût ou ne fût pas, car son oeuvre était
difficile à cerner.

D'ailleurs, en parlant de cernes, Isaya en avait de plus en plus, à force de s'occuper
jour et nuit de ses passagers qu'elle nourrissait sans cesse avec Gun grâce à leur
pains et poissons. Samus préférait cependant se nourrir à son sein et en nourrir
d'autres même car c'était une Iopette remplie de lait et la plus pure de tous les êtres.
Kameo quant à lui pensait que le lait de Samus était proche de celui d'une bworkette
car en effet un chef bwork lui avait dit un jour qu'il était son père. Bien sûr elle le tua
en lui disant qu'elle ne s'appellait pas Luc pourtant le bwork s'appelait Tarte Jador et
n'était pas le père de Samus mais celui de Gun Foures, un imposteur qui était strictement
identique à Gun Fores sauf pour un point, l'intelligence. En effet ce Gun Foures était
plus rusé qu'un kitsou et plus fûté qu'un lenald mais qui avait des grandes dents
comme un wabbit avec un appaweil dentaiwe, ce qui avait un certain charme,
toutefois pas le sien. A propos de wabbits quelques passagers étaient partis y
faire un tour, ils avaient ramené des cicatrices et autres bobos et même
la myxomawose! Mais ils avaient aussi ramené quelques Dofus cawottes qui
n'avaient bien entendu rien à voir avec cette histoire débile. Ils avaient aussi
ramené des cawottes qui furent mangées avec les délicieux poissons d'Isaya
qui était la seule à les manger. Ils étaient pourtant si délicieux or, durs à avaler
sans une certaine dose de jus goûtu, cet ingrédient rajouté c'était un délice pour
les papilles et pour les médecins, en effet beaucoup étaient tombés malades et...

ATCHOUM!

Excusez moi... *snirfl* Mais on vient d'en manger, or nous avons survécu, enfin
nous avons perdu le goût et l'odorat mais il nous reste le toucher et la vue, c'est
déjà ça. Nous avons aussi développé l'étrange faculté de nous déshabiller mutuellement
sans les mains, utilisant nos dents et nos pouvoirs, art que Samus maîtrisait...
Dans les allées du Bouing se trouve un Corbac
au minois déconfit, mangeant les restes du matin tout en pétant
bruyamment. Alors qu'il s'apprêtait à aller fouiller dans les lingeries
coquines de Samus, celle-ci fit son apparition en se grattant les
fesses. Elle venait de passer la nuit avec le mari de Girembelle qui
elle même l'avait passée avec son amant pendant qu'Isaya faisait le
ménage, alors que Thurim attendait dans la salle de bain.

Un piou fienta sur le toit, tandis qu'un tofu caqueta dans un fourré.
Dehors une étrange agitation régnait. Le calme laissait place au chaos
car trois Osamodas armés jusqu'aux cornes se fouettaient joyeusement
derrière la masse de buisson. Un Sacrieur essayait de se faire battre
lui aussi mais lorsqu'il entendît des cris qui provenaient du haut d'un
arbre, il ne put s'empêcher de glapir. C'était Missive qui s'était fait
piquée sa sucette par un piou affamé et elle plongea donc tout
naturellement dans le vide pour la récupérer.

Elle atterrit sur Kinji qui arrosait ses jambons plantés amoureusement
dans son jardinet. Il s'affala sur le sol et fou de rage cria sur Missive
qu'elle était maladroite mais se prit une sucette en pleine bouche,
ce qui lui cloua le bec. Il la recracha et vociféra de plus belle. Isaya
arriva alors le minois déconfit et prit Missive qui pleurait dans ses bras.
La petite se calma et lui bava dessus tandis que Kinji se coupait les ongles
et qu'il esssayait de faire semblant d'être beau, ce qui, de toute évidence,
était peine perdue! Et oui l'infortuné Kinji était moche comme un bouftou
et c'était peu dire! Même un pneu de camion aveugle n'aurait pas trouvé
son faciès attirant.

Toutefois Girembelle semblait l'apprécier, ce qui,
à n'en pas douter, laissait cacher quelques intérêts obscurs, quelques
penchants Osamodas ou bien faisait-elle semblant de l'aimer pour
pouvoir accéder à son porte-monnaie. Porte-monnaie aussi rempli que
le crâne de Sillder était vide, c'est vous dire! Cette tragédie était surtout
dûe à Isaya qui ne pouvait s'occuper d'eux puisqu'elle devait constamment
rassurer Samus qui complexait sur sa poitrine un peu trop géniale selon
certains, pour d'autres un peu trop parfaite, et pour d'autres encore
carrément artificielle.

Mais ces derniers étaient sans aucun doute aveugles ou bien lucides qui sait car
le Sill-Icone se voyait énormement sous réserve d'avoir du caca dans les yeux car Samus
est une iopette naturelle jusqu'au bout des seins. Où passe la iopette les hommes
tombent et souffrent car paraît-il elle aimerait découper de son épée ses objets
de plaisir. En parlant d'épées elle faisait collection des plus grosses. Sa favorite était
celle d'Itachi, pourtant si old school. Samus avait des goûts discutables en effet,
certaines nuits on pouvait voir qu'un Eniripsa la suivait. Tous ces Eniripsas sont morts
depuis, sauf Terry étrangement, mais qui fut quand même fortement défiguré, et qui
depuis n'osa plus fréquenter aucune iopette avec autant de monde au balcon.

Malheureusement, la banane bleue qu'était Amakna n'était pas jaune ni verte ni bleue
mais bleue comme une gelée bleue royale puisqu'il y avait beaucoup de mers en Amakna,
la mer d'Asse par exemple, où on pouvait voir des armées de pichons qu'Isaya adorait pêcher,
cuisiner et faire avaler aux passagers à qui cela procurait de fortes nausées voire des
vomissements. Toutefois un seul passager adorait ça : Isaya...Car c'était SES poissons, donc
forcément. Gun était un fanatique de ses carpes sautées pourtant il n'osait le dire, il
préferait les manger seul, à propos de boustifaille le sol de l'aéroport était souvent collant
à cause des bonbons de Mssive qui n'avaient plus de goût ainsi que des "choses" provoquées
par Terry...

Pendant ce temps, un barde nommé Julinoé regardait d'un oeil attentif les grosses fesses
de Samus et pensait à composer une chanson qu'il nommerait 'O Cellulite'. Néanmoins
pour une fois la muse n'était pas la bonne et il se tourna vers sa sainte poitrine qu'il
pouvait couvrir d'éloges et sa chanson serait plutôt 'O Silli-Khone'. Cependant après
maintes reprises il ne trouva pas de Rime avec " Silli-Khone ". Il s'adonna plutôt à
l'éloge de la déesse Samus et la Vénus de Milo fût ou ne fût pas, car son oeuvre était
difficile à cerner.

D'ailleurs, en parlant de cernes, Isaya en avait de plus en plus, à force de s'occuper
jour et nuit de ses passagers qu'elle nourrissait sans cesse avec Gun grâce à leur
pains et poissons. Samus préférait cependant se nourrir à son sein et en nourrir
d'autres même car c'était une Iopette remplie de lait et la plus pure de tous les êtres.
Kameo quant à lui pensait que le lait de Samus était proche de celui d'une bworkette
car en effet un chef bwork lui avait dit un jour qu'il était son père. Bien sûr elle le tua
en lui disant qu'elle ne s'appellait pas Luc pourtant le bwork s'appelait Tarte Jador et
n'était pas le père de Samus mais celui de Gun Foures, un imposteur qui était strictement
identique à Gun Fores sauf pour un point, l'intelligence. En effet ce Gun Foures était
plus rusé qu'un kitsou et plus fûté qu'un lenald mais qui avait des grandes dents
comme un wabbit avec un appaweil dentaiwe, ce qui avait un certain charme,
toutefois pas le sien. A propos de wabbits quelques passagers étaient partis y
faire un tour, ils avaient ramené des cicatrices et autres bobos et même
la myxomawose! Mais ils avaient aussi ramené quelques Dofus cawottes qui
n'avaient bien entendu rien à voir avec cette histoire débile. Ils avaient aussi
ramené des cawottes qui furent mangées avec les délicieux poissons d'Isaya
qui était la seule à les manger. Ils étaient pourtant si délicieux or, durs à avaler
sans une certaine dose de jus goûtu, cet ingrédient rajouté c'était un délice pour
les papilles et pour les médecins, en effet beaucoup étaient tombés malades et...

ATCHOUM!

Excusez moi... *snirfl* Mais on vient d'en manger, or nous avons survécu, enfin
nous avons perdu le goût et l'odorat mais il nous reste le toucher et la vue, c'est
déjà ça. Nous avons aussi développé l'étrange faculté de nous déshabiller mutuellement
sans les mains, utilisant nos dents et nos pouvoirs, art que Samus maîtrisait mais qui maintenant est si banal que...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaya
Pilote
Pilote
avatar

Nombre de messages : 6303
Age : 29
Habitat : Bouing 312
Classe : Sramette
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: Un autre jeu   Mar 21 Avr - 0:51

Dans les allées du Bouing se trouve un Corbac
au minois déconfit, mangeant les restes du matin tout en pétant
bruyamment. Alors qu'il s'apprêtait à aller fouiller dans les lingeries
coquines de Samus, celle-ci fit son apparition en se grattant les
fesses. Elle venait de passer la nuit avec le mari de Girembelle qui
elle même l'avait passée avec son amant pendant qu'Isaya faisait le
ménage, alors que Thurim attendait dans la salle de bain.

Un piou fienta sur le toit, tandis qu'un tofu caqueta dans un fourré.
Dehors une étrange agitation régnait. Le calme laissait place au chaos
car trois Osamodas armés jusqu'aux cornes se fouettaient joyeusement
derrière la masse de buisson. Un Sacrieur essayait de se faire battre
lui aussi mais lorsqu'il entendît des cris qui provenaient du haut d'un
arbre, il ne put s'empêcher de glapir. C'était Missive qui s'était fait
piquée sa sucette par un piou affamé et elle plongea donc tout
naturellement dans le vide pour la récupérer.

Elle atterrit sur Kinji qui arrosait ses jambons plantés amoureusement
dans son jardinet. Il s'affala sur le sol et fou de rage cria sur Missive
qu'elle était maladroite mais se prit une sucette en pleine bouche,
ce qui lui cloua le bec. Il la recracha et vociféra de plus belle. Isaya
arriva alors le minois déconfit et prit Missive qui pleurait dans ses bras.
La petite se calma et lui bava dessus tandis que Kinji se coupait les ongles
et qu'il esssayait de faire semblant d'être beau, ce qui, de toute évidence,
était peine perdue! Et oui l'infortuné Kinji était moche comme un bouftou
et c'était peu dire! Même un pneu de camion aveugle n'aurait pas trouvé
son faciès attirant.

Toutefois Girembelle semblait l'apprécier, ce qui,
à n'en pas douter, laissait cacher quelques intérêts obscurs, quelques
penchants Osamodas ou bien faisait-elle semblant de l'aimer pour
pouvoir accéder à son porte-monnaie. Porte-monnaie aussi rempli que
le crâne de Sillder était vide, c'est vous dire! Cette tragédie était surtout
dûe à Isaya qui ne pouvait s'occuper d'eux puisqu'elle devait constamment
rassurer Samus qui complexait sur sa poitrine un peu trop géniale selon
certains, pour d'autres un peu trop parfaite, et pour d'autres encore
carrément artificielle.

Mais ces derniers étaient sans aucun doute aveugles ou bien lucides qui sait car
le Sill-Icone se voyait énormement sous réserve d'avoir du caca dans les yeux car Samus
est une iopette naturelle jusqu'au bout des seins. Où passe la iopette les hommes
tombent et souffrent car paraît-il elle aimerait découper de son épée ses objets
de plaisir. En parlant d'épées elle faisait collection des plus grosses. Sa favorite était
celle d'Itachi, pourtant si old school. Samus avait des goûts discutables en effet,
certaines nuits on pouvait voir qu'un Eniripsa la suivait. Tous ces Eniripsas sont morts
depuis, sauf Terry étrangement, mais qui fut quand même fortement défiguré, et qui
depuis n'osa plus fréquenter aucune iopette avec autant de monde au balcon.

Malheureusement, la banane bleue qu'était Amakna n'était pas jaune ni verte ni bleue
mais bleue comme une gelée bleue royale puisqu'il y avait beaucoup de mers en Amakna,
la mer d'Asse par exemple, où on pouvait voir des armées de pichons qu'Isaya adorait pêcher,
cuisiner et faire avaler aux passagers à qui cela procurait de fortes nausées voire des
vomissements. Toutefois un seul passager adorait ça : Isaya...Car c'était SES poissons, donc
forcément. Gun était un fanatique de ses carpes sautées pourtant il n'osait le dire, il
préferait les manger seul, à propos de boustifaille le sol de l'aéroport était souvent collant
à cause des bonbons de Mssive qui n'avaient plus de goût ainsi que des "choses" provoquées
par Terry...

Pendant ce temps, un barde nommé Julinoé regardait d'un oeil attentif les grosses fesses
de Samus et pensait à composer une chanson qu'il nommerait 'O Cellulite'. Néanmoins
pour une fois la muse n'était pas la bonne et il se tourna vers sa sainte poitrine qu'il
pouvait couvrir d'éloges et sa chanson serait plutôt 'O Silli-Khone'. Cependant après
maintes reprises il ne trouva pas de Rime avec " Silli-Khone ". Il s'adonna plutôt à
l'éloge de la déesse Samus et la Vénus de Milo fût ou ne fût pas, car son oeuvre était
difficile à cerner.

D'ailleurs, en parlant de cernes, Isaya en avait de plus en plus, à force de s'occuper
jour et nuit de ses passagers qu'elle nourrissait sans cesse avec Gun grâce à leur
pains et poissons. Samus préférait cependant se nourrir à son sein et en nourrir
d'autres même car c'était une Iopette remplie de lait et la plus pure de tous les êtres.
Kameo quant à lui pensait que le lait de Samus était proche de celui d'une bworkette
car en effet un chef bwork lui avait dit un jour qu'il était son père. Bien sûr elle le tua
en lui disant qu'elle ne s'appellait pas Luc pourtant le bwork s'appelait Tarte Jador et
n'était pas le père de Samus mais celui de Gun Foures, un imposteur qui était strictement
identique à Gun Fores sauf pour un point, l'intelligence. En effet ce Gun Foures était
plus rusé qu'un kitsou et plus fûté qu'un lenald mais qui avait des grandes dents
comme un wabbit avec un appaweil dentaiwe, ce qui avait un certain charme,
toutefois pas le sien. A propos de wabbits quelques passagers étaient partis y
faire un tour, ils avaient ramené des cicatrices et autres bobos et même
la myxomawose! Mais ils avaient aussi ramené quelques Dofus cawottes qui
n'avaient bien entendu rien à voir avec cette histoire débile. Ils avaient aussi
ramené des cawottes qui furent mangées avec les délicieux poissons d'Isaya
qui était la seule à les manger. Ils étaient pourtant si délicieux or, durs à avaler
sans une certaine dose de jus goûtu, cet ingrédient rajouté c'était un délice pour
les papilles et pour les médecins, en effet beaucoup étaient tombés malades et...

ATCHOUM!

Excusez moi... *snirfl* Mais on vient d'en manger, or nous avons survécu, enfin
nous avons perdu le goût et l'odorat mais il nous reste le toucher et la vue, c'est
déjà ça. Nous avons aussi développé l'étrange faculté de nous déshabiller mutuellement
sans les mains, utilisant nos dents et nos pouvoirs, art que Samus maîtrisait...
Dans les allées du Bouing se trouve un Corbac
au minois déconfit, mangeant les restes du matin tout en pétant
bruyamment. Alors qu'il s'apprêtait à aller fouiller dans les lingeries
coquines de Samus, celle-ci fit son apparition en se grattant les
fesses. Elle venait de passer la nuit avec le mari de Girembelle qui
elle même l'avait passée avec son amant pendant qu'Isaya faisait le
ménage, alors que Thurim attendait dans la salle de bain.

Un piou fienta sur le toit, tandis qu'un tofu caqueta dans un fourré.
Dehors une étrange agitation régnait. Le calme laissait place au chaos
car trois Osamodas armés jusqu'aux cornes se fouettaient joyeusement
derrière la masse de buisson. Un Sacrieur essayait de se faire battre
lui aussi mais lorsqu'il entendît des cris qui provenaient du haut d'un
arbre, il ne put s'empêcher de glapir. C'était Missive qui s'était fait
piquée sa sucette par un piou affamé et elle plongea donc tout
naturellement dans le vide pour la récupérer.

Elle atterrit sur Kinji qui arrosait ses jambons plantés amoureusement
dans son jardinet. Il s'affala sur le sol et fou de rage cria sur Missive
qu'elle était maladroite mais se prit une sucette en pleine bouche,
ce qui lui cloua le bec. Il la recracha et vociféra de plus belle. Isaya
arriva alors le minois déconfit et prit Missive qui pleurait dans ses bras.
La petite se calma et lui bava dessus tandis que Kinji se coupait les ongles
et qu'il esssayait de faire semblant d'être beau, ce qui, de toute évidence,
était peine perdue! Et oui l'infortuné Kinji était moche comme un bouftou
et c'était peu dire! Même un pneu de camion aveugle n'aurait pas trouvé
son faciès attirant.

Toutefois Girembelle semblait l'apprécier, ce qui,
à n'en pas douter, laissait cacher quelques intérêts obscurs, quelques
penchants Osamodas ou bien faisait-elle semblant de l'aimer pour
pouvoir accéder à son porte-monnaie. Porte-monnaie aussi rempli que
le crâne de Sillder était vide, c'est vous dire! Cette tragédie était surtout
dûe à Isaya qui ne pouvait s'occuper d'eux puisqu'elle devait constamment
rassurer Samus qui complexait sur sa poitrine un peu trop géniale selon
certains, pour d'autres un peu trop parfaite, et pour d'autres encore
carrément artificielle.

Mais ces derniers étaient sans aucun doute aveugles ou bien lucides qui sait car
le Sill-Icone se voyait énormement sous réserve d'avoir du caca dans les yeux car Samus
est une iopette naturelle jusqu'au bout des seins. Où passe la iopette les hommes
tombent et souffrent car paraît-il elle aimerait découper de son épée ses objets
de plaisir. En parlant d'épées elle faisait collection des plus grosses. Sa favorite était
celle d'Itachi, pourtant si old school. Samus avait des goûts discutables en effet,
certaines nuits on pouvait voir qu'un Eniripsa la suivait. Tous ces Eniripsas sont morts
depuis, sauf Terry étrangement, mais qui fut quand même fortement défiguré, et qui
depuis n'osa plus fréquenter aucune iopette avec autant de monde au balcon.

Malheureusement, la banane bleue qu'était Amakna n'était pas jaune ni verte ni bleue
mais bleue comme une gelée bleue royale puisqu'il y avait beaucoup de mers en Amakna,
la mer d'Asse par exemple, où on pouvait voir des armées de pichons qu'Isaya adorait pêcher,
cuisiner et faire avaler aux passagers à qui cela procurait de fortes nausées voire des
vomissements. Toutefois un seul passager adorait ça : Isaya...Car c'était SES poissons, donc
forcément. Gun était un fanatique de ses carpes sautées pourtant il n'osait le dire, il
préferait les manger seul, à propos de boustifaille le sol de l'aéroport était souvent collant
à cause des bonbons de Mssive qui n'avaient plus de goût ainsi que des "choses" provoquées
par Terry...

Pendant ce temps, un barde nommé Julinoé regardait d'un oeil attentif les grosses fesses
de Samus et pensait à composer une chanson qu'il nommerait 'O Cellulite'. Néanmoins
pour une fois la muse n'était pas la bonne et il se tourna vers sa sainte poitrine qu'il
pouvait couvrir d'éloges et sa chanson serait plutôt 'O Silli-Khone'. Cependant après
maintes reprises il ne trouva pas de Rime avec " Silli-Khone ". Il s'adonna plutôt à
l'éloge de la déesse Samus et la Vénus de Milo fût ou ne fût pas, car son oeuvre était
difficile à cerner.

D'ailleurs, en parlant de cernes, Isaya en avait de plus en plus, à force de s'occuper
jour et nuit de ses passagers qu'elle nourrissait sans cesse avec Gun grâce à leur
pains et poissons. Samus préférait cependant se nourrir à son sein et en nourrir
d'autres même car c'était une Iopette remplie de lait et la plus pure de tous les êtres.
Kameo quant à lui pensait que le lait de Samus était proche de celui d'une bworkette
car en effet un chef bwork lui avait dit un jour qu'il était son père. Bien sûr elle le tua
en lui disant qu'elle ne s'appellait pas Luc pourtant le bwork s'appelait Tarte Jador et
n'était pas le père de Samus mais celui de Gun Foures, un imposteur qui était strictement
identique à Gun Fores sauf pour un point, l'intelligence. En effet ce Gun Foures était
plus rusé qu'un kitsou et plus fûté qu'un lenald mais qui avait des grandes dents
comme un wabbit avec un appaweil dentaiwe, ce qui avait un certain charme,
toutefois pas le sien. A propos de wabbits quelques passagers étaient partis y
faire un tour, ils avaient ramené des cicatrices et autres bobos et même
la myxomawose! Mais ils avaient aussi ramené quelques Dofus cawottes qui
n'avaient bien entendu rien à voir avec cette histoire débile. Ils avaient aussi
ramené des cawottes qui furent mangées avec les délicieux poissons d'Isaya
qui était la seule à les manger. Ils étaient pourtant si délicieux or, durs à avaler
sans une certaine dose de jus goûtu, cet ingrédient rajouté c'était un délice pour
les papilles et pour les médecins, en effet beaucoup étaient tombés malades et...

ATCHOUM!

Excusez moi... *snirfl* Mais on vient d'en manger, or nous avons survécu, enfin
nous avons perdu le goût et l'odorat mais il nous reste le toucher et la vue, c'est
déjà ça. Nous avons aussi développé l'étrange faculté de nous déshabiller mutuellement
sans les mains, utilisant nos dents et nos pouvoirs, art que Samus maîtrisait mais qui
maintenant est si banal que nous ne nous rendons même pas compte quand nous...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://airforcesram.forumactif.com
Gun Fores
Tofu Royal
Tofu Royal
avatar

Nombre de messages : 1213
Age : 21
Habitat : Là où on peut dormir
Classe : Heu ouais pas mal
Date d'inscription : 13/02/2009

MessageSujet: Re: Un autre jeu   Mar 21 Avr - 11:39

Dans les allées du Bouing se trouve un Corbac
au minois déconfit, mangeant les restes du matin tout en pétant
bruyamment. Alors qu'il s'apprêtait à aller fouiller dans les lingeries
coquines de Samus, celle-ci fit son apparition en se grattant les
fesses. Elle venait de passer la nuit avec le mari de Girembelle qui
elle même l'avait passée avec son amant pendant qu'Isaya faisait le
ménage, alors que Thurim attendait dans la salle de bain.

Un piou fienta sur le toit, tandis qu'un tofu caqueta dans un fourré.
Dehors une étrange agitation régnait. Le calme laissait place au chaos
car trois Osamodas armés jusqu'aux cornes se fouettaient joyeusement
derrière la masse de buisson. Un Sacrieur essayait de se faire battre
lui aussi mais lorsqu'il entendît des cris qui provenaient du haut d'un
arbre, il ne put s'empêcher de glapir. C'était Missive qui s'était fait
piquée sa sucette par un piou affamé et elle plongea donc tout
naturellement dans le vide pour la récupérer.

Elle atterrit sur Kinji qui arrosait ses jambons plantés amoureusement
dans son jardinet. Il s'affala sur le sol et fou de rage cria sur Missive
qu'elle était maladroite mais se prit une sucette en pleine bouche,
ce qui lui cloua le bec. Il la recracha et vociféra de plus belle. Isaya
arriva alors le minois déconfit et prit Missive qui pleurait dans ses bras.
La petite se calma et lui bava dessus tandis que Kinji se coupait les ongles
et qu'il esssayait de faire semblant d'être beau, ce qui, de toute évidence,
était peine perdue! Et oui l'infortuné Kinji était moche comme un bouftou
et c'était peu dire! Même un pneu de camion aveugle n'aurait pas trouvé
son faciès attirant.

Toutefois Girembelle semblait l'apprécier, ce qui,
à n'en pas douter, laissait cacher quelques intérêts obscurs, quelques
penchants Osamodas ou bien faisait-elle semblant de l'aimer pour
pouvoir accéder à son porte-monnaie. Porte-monnaie aussi rempli que
le crâne de Sillder était vide, c'est vous dire! Cette tragédie était surtout
dûe à Isaya qui ne pouvait s'occuper d'eux puisqu'elle devait constamment
rassurer Samus qui complexait sur sa poitrine un peu trop géniale selon
certains, pour d'autres un peu trop parfaite, et pour d'autres encore
carrément artificielle.

Mais ces derniers étaient sans aucun doute aveugles ou bien lucides qui sait car
le Sill-Icone se voyait énormement sous réserve d'avoir du caca dans les yeux car Samus
est une iopette naturelle jusqu'au bout des seins. Où passe la iopette les hommes
tombent et souffrent car paraît-il elle aimerait découper de son épée ses objets
de plaisir. En parlant d'épées elle faisait collection des plus grosses. Sa favorite était
celle d'Itachi, pourtant si old school. Samus avait des goûts discutables en effet,
certaines nuits on pouvait voir qu'un Eniripsa la suivait. Tous ces Eniripsas sont morts
depuis, sauf Terry étrangement, mais qui fut quand même fortement défiguré, et qui
depuis n'osa plus fréquenter aucune iopette avec autant de monde au balcon.

Malheureusement, la banane bleue qu'était Amakna n'était pas jaune ni verte ni bleue
mais bleue comme une gelée bleue royale puisqu'il y avait beaucoup de mers en Amakna,
la mer d'Asse par exemple, où on pouvait voir des armées de pichons qu'Isaya adorait pêcher,
cuisiner et faire avaler aux passagers à qui cela procurait de fortes nausées voire des
vomissements. Toutefois un seul passager adorait ça : Isaya...Car c'était SES poissons, donc
forcément. Gun était un fanatique de ses carpes sautées pourtant il n'osait le dire, il
préferait les manger seul, à propos de boustifaille le sol de l'aéroport était souvent collant
à cause des bonbons de Mssive qui n'avaient plus de goût ainsi que des "choses" provoquées
par Terry...

Pendant ce temps, un barde nommé Julinoé regardait d'un oeil attentif les grosses fesses
de Samus et pensait à composer une chanson qu'il nommerait 'O Cellulite'. Néanmoins
pour une fois la muse n'était pas la bonne et il se tourna vers sa sainte poitrine qu'il
pouvait couvrir d'éloges et sa chanson serait plutôt 'O Silli-Khone'. Cependant après
maintes reprises il ne trouva pas de Rime avec " Silli-Khone ". Il s'adonna plutôt à
l'éloge de la déesse Samus et la Vénus de Milo fût ou ne fût pas, car son oeuvre était
difficile à cerner.

D'ailleurs, en parlant de cernes, Isaya en avait de plus en plus, à force de s'occuper
jour et nuit de ses passagers qu'elle nourrissait sans cesse avec Gun grâce à leur
pains et poissons. Samus préférait cependant se nourrir à son sein et en nourrir
d'autres même car c'était une Iopette remplie de lait et la plus pure de tous les êtres.
Kameo quant à lui pensait que le lait de Samus était proche de celui d'une bworkette
car en effet un chef bwork lui avait dit un jour qu'il était son père. Bien sûr elle le tua
en lui disant qu'elle ne s'appellait pas Luc pourtant le bwork s'appelait Tarte Jador et
n'était pas le père de Samus mais celui de Gun Foures, un imposteur qui était strictement
identique à Gun Fores sauf pour un point, l'intelligence. En effet ce Gun Foures était
plus rusé qu'un kitsou et plus fûté qu'un lenald mais qui avait des grandes dents
comme un wabbit avec un appaweil dentaiwe, ce qui avait un certain charme,
toutefois pas le sien. A propos de wabbits quelques passagers étaient partis y
faire un tour, ils avaient ramené des cicatrices et autres bobos et même
la myxomawose! Mais ils avaient aussi ramené quelques Dofus cawottes qui
n'avaient bien entendu rien à voir avec cette histoire débile. Ils avaient aussi
ramené des cawottes qui furent mangées avec les délicieux poissons d'Isaya
qui était la seule à les manger. Ils étaient pourtant si délicieux or, durs à avaler
sans une certaine dose de jus goûtu, cet ingrédient rajouté c'était un délice pour
les papilles et pour les médecins, en effet beaucoup étaient tombés malades et...

ATCHOUM!

Excusez moi... *snirfl* Mais on vient d'en manger, or nous avons survécu, enfin
nous avons perdu le goût et l'odorat mais il nous reste le toucher et la vue, c'est
déjà ça. Nous avons aussi développé l'étrange faculté de nous déshabiller mutuellement
sans les mains, utilisant nos dents et nos pouvoirs, art que Samus maîtrisait...
Dans les allées du Bouing se trouve un Corbac
au minois déconfit, mangeant les restes du matin tout en pétant
bruyamment. Alors qu'il s'apprêtait à aller fouiller dans les lingeries
coquines de Samus, celle-ci fit son apparition en se grattant les
fesses. Elle venait de passer la nuit avec le mari de Girembelle qui
elle même l'avait passée avec son amant pendant qu'Isaya faisait le
ménage, alors que Thurim attendait dans la salle de bain.

Un piou fienta sur le toit, tandis qu'un tofu caqueta dans un fourré.
Dehors une étrange agitation régnait. Le calme laissait place au chaos
car trois Osamodas armés jusqu'aux cornes se fouettaient joyeusement
derrière la masse de buisson. Un Sacrieur essayait de se faire battre
lui aussi mais lorsqu'il entendît des cris qui provenaient du haut d'un
arbre, il ne put s'empêcher de glapir. C'était Missive qui s'était fait
piquée sa sucette par un piou affamé et elle plongea donc tout
naturellement dans le vide pour la récupérer.

Elle atterrit sur Kinji qui arrosait ses jambons plantés amoureusement
dans son jardinet. Il s'affala sur le sol et fou de rage cria sur Missive
qu'elle était maladroite mais se prit une sucette en pleine bouche,
ce qui lui cloua le bec. Il la recracha et vociféra de plus belle. Isaya
arriva alors le minois déconfit et prit Missive qui pleurait dans ses bras.
La petite se calma et lui bava dessus tandis que Kinji se coupait les ongles
et qu'il esssayait de faire semblant d'être beau, ce qui, de toute évidence,
était peine perdue! Et oui l'infortuné Kinji était moche comme un bouftou
et c'était peu dire! Même un pneu de camion aveugle n'aurait pas trouvé
son faciès attirant.

Toutefois Girembelle semblait l'apprécier, ce qui,
à n'en pas douter, laissait cacher quelques intérêts obscurs, quelques
penchants Osamodas ou bien faisait-elle semblant de l'aimer pour
pouvoir accéder à son porte-monnaie. Porte-monnaie aussi rempli que
le crâne de Sillder était vide, c'est vous dire! Cette tragédie était surtout
dûe à Isaya qui ne pouvait s'occuper d'eux puisqu'elle devait constamment
rassurer Samus qui complexait sur sa poitrine un peu trop géniale selon
certains, pour d'autres un peu trop parfaite, et pour d'autres encore
carrément artificielle.

Mais ces derniers étaient sans aucun doute aveugles ou bien lucides qui sait car
le Sill-Icone se voyait énormement sous réserve d'avoir du caca dans les yeux car Samus
est une iopette naturelle jusqu'au bout des seins. Où passe la iopette les hommes
tombent et souffrent car paraît-il elle aimerait découper de son épée ses objets
de plaisir. En parlant d'épées elle faisait collection des plus grosses. Sa favorite était
celle d'Itachi, pourtant si old school. Samus avait des goûts discutables en effet,
certaines nuits on pouvait voir qu'un Eniripsa la suivait. Tous ces Eniripsas sont morts
depuis, sauf Terry étrangement, mais qui fut quand même fortement défiguré, et qui
depuis n'osa plus fréquenter aucune iopette avec autant de monde au balcon.

Malheureusement, la banane bleue qu'était Amakna n'était pas jaune ni verte ni bleue
mais bleue comme une gelée bleue royale puisqu'il y avait beaucoup de mers en Amakna,
la mer d'Asse par exemple, où on pouvait voir des armées de pichons qu'Isaya adorait pêcher,
cuisiner et faire avaler aux passagers à qui cela procurait de fortes nausées voire des
vomissements. Toutefois un seul passager adorait ça : Isaya...Car c'était SES poissons, donc
forcément. Gun était un fanatique de ses carpes sautées pourtant il n'osait le dire, il
préferait les manger seul, à propos de boustifaille le sol de l'aéroport était souvent collant
à cause des bonbons de Mssive qui n'avaient plus de goût ainsi que des "choses" provoquées
par Terry...

Pendant ce temps, un barde nommé Julinoé regardait d'un oeil attentif les grosses fesses
de Samus et pensait à composer une chanson qu'il nommerait 'O Cellulite'. Néanmoins
pour une fois la muse n'était pas la bonne et il se tourna vers sa sainte poitrine qu'il
pouvait couvrir d'éloges et sa chanson serait plutôt 'O Silli-Khone'. Cependant après
maintes reprises il ne trouva pas de Rime avec " Silli-Khone ". Il s'adonna plutôt à
l'éloge de la déesse Samus et la Vénus de Milo fût ou ne fût pas, car son oeuvre était
difficile à cerner.

D'ailleurs, en parlant de cernes, Isaya en avait de plus en plus, à force de s'occuper
jour et nuit de ses passagers qu'elle nourrissait sans cesse avec Gun grâce à leur
pains et poissons. Samus préférait cependant se nourrir à son sein et en nourrir
d'autres même car c'était une Iopette remplie de lait et la plus pure de tous les êtres.
Kameo quant à lui pensait que le lait de Samus était proche de celui d'une bworkette
car en effet un chef bwork lui avait dit un jour qu'il était son père. Bien sûr elle le tua
en lui disant qu'elle ne s'appellait pas Luc pourtant le bwork s'appelait Tarte Jador et
n'était pas le père de Samus mais celui de Gun Foures, un imposteur qui était strictement
identique à Gun Fores sauf pour un point, l'intelligence. En effet ce Gun Foures était
plus rusé qu'un kitsou et plus fûté qu'un lenald mais qui avait des grandes dents
comme un wabbit avec un appaweil dentaiwe, ce qui avait un certain charme,
toutefois pas le sien. A propos de wabbits quelques passagers étaient partis y
faire un tour, ils avaient ramené des cicatrices et autres bobos et même
la myxomawose! Mais ils avaient aussi ramené quelques Dofus cawottes qui
n'avaient bien entendu rien à voir avec cette histoire débile. Ils avaient aussi
ramené des cawottes qui furent mangées avec les délicieux poissons d'Isaya
qui était la seule à les manger. Ils étaient pourtant si délicieux or, durs à avaler
sans une certaine dose de jus goûtu, cet ingrédient rajouté c'était un délice pour
les papilles et pour les médecins, en effet beaucoup étaient tombés malades et...

ATCHOUM!

Excusez moi... *snirfl* Mais on vient d'en manger, or nous avons survécu, enfin
nous avons perdu le goût et l'odorat mais il nous reste le toucher et la vue, c'est
déjà ça. Nous avons aussi développé l'étrange faculté de nous déshabiller mutuellement
sans les mains, utilisant nos dents et nos pouvoirs, art que Samus maîtrisait mais qui
maintenant est si banal que nous ne nous rendons même pas compte quand nous sommes en

face d'elle qu'elle est une ancienne championne, et pourtant elle a encore bien des records, comme ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaya
Pilote
Pilote
avatar

Nombre de messages : 6303
Age : 29
Habitat : Bouing 312
Classe : Sramette
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: Un autre jeu   Mar 21 Avr - 13:11

Dans les allées du Bouing se trouve un Corbac
au minois déconfit, mangeant les restes du matin tout en pétant
bruyamment. Alors qu'il s'apprêtait à aller fouiller dans les lingeries
coquines de Samus, celle-ci fit son apparition en se grattant les
fesses. Elle venait de passer la nuit avec le mari de Girembelle qui
elle même l'avait passée avec son amant pendant qu'Isaya faisait le
ménage, alors que Thurim attendait dans la salle de bain.

Un piou fienta sur le toit, tandis qu'un tofu caqueta dans un fourré.
Dehors une étrange agitation régnait. Le calme laissait place au chaos
car trois Osamodas armés jusqu'aux cornes se fouettaient joyeusement
derrière la masse de buisson. Un Sacrieur essayait de se faire battre
lui aussi mais lorsqu'il entendît des cris qui provenaient du haut d'un
arbre, il ne put s'empêcher de glapir. C'était Missive qui s'était fait
piquée sa sucette par un piou affamé et elle plongea donc tout
naturellement dans le vide pour la récupérer.

Elle atterrit sur Kinji qui arrosait ses jambons plantés amoureusement
dans son jardinet. Il s'affala sur le sol et fou de rage cria sur Missive
qu'elle était maladroite mais se prit une sucette en pleine bouche,
ce qui lui cloua le bec. Il la recracha et vociféra de plus belle. Isaya
arriva alors le minois déconfit et prit Missive qui pleurait dans ses bras.
La petite se calma et lui bava dessus tandis que Kinji se coupait les ongles
et qu'il esssayait de faire semblant d'être beau, ce qui, de toute évidence,
était peine perdue! Et oui l'infortuné Kinji était moche comme un bouftou
et c'était peu dire! Même un pneu de camion aveugle n'aurait pas trouvé
son faciès attirant.

Toutefois Girembelle semblait l'apprécier, ce qui,
à n'en pas douter, laissait cacher quelques intérêts obscurs, quelques
penchants Osamodas ou bien faisait-elle semblant de l'aimer pour
pouvoir accéder à son porte-monnaie. Porte-monnaie aussi rempli que
le crâne de Sillder était vide, c'est vous dire! Cette tragédie était surtout
dûe à Isaya qui ne pouvait s'occuper d'eux puisqu'elle devait constamment
rassurer Samus qui complexait sur sa poitrine un peu trop géniale selon
certains, pour d'autres un peu trop parfaite, et pour d'autres encore
carrément artificielle.

Mais ces derniers étaient sans aucun doute aveugles ou bien lucides qui sait car
le Sill-Icone se voyait énormement sous réserve d'avoir du caca dans les yeux car Samus
est une iopette naturelle jusqu'au bout des seins. Où passe la iopette les hommes
tombent et souffrent car paraît-il elle aimerait découper de son épée ses objets
de plaisir. En parlant d'épées elle faisait collection des plus grosses. Sa favorite était
celle d'Itachi, pourtant si old school. Samus avait des goûts discutables en effet,
certaines nuits on pouvait voir qu'un Eniripsa la suivait. Tous ces Eniripsas sont morts
depuis, sauf Terry étrangement, mais qui fut quand même fortement défiguré, et qui
depuis n'osa plus fréquenter aucune iopette avec autant de monde au balcon.

Malheureusement, la banane bleue qu'était Amakna n'était pas jaune ni verte ni bleue
mais bleue comme une gelée bleue royale puisqu'il y avait beaucoup de mers en Amakna,
la mer d'Asse par exemple, où on pouvait voir des armées de pichons qu'Isaya adorait pêcher,
cuisiner et faire avaler aux passagers à qui cela procurait de fortes nausées voire des
vomissements. Toutefois un seul passager adorait ça : Isaya...Car c'était SES poissons, donc
forcément. Gun était un fanatique de ses carpes sautées pourtant il n'osait le dire, il
préferait les manger seul, à propos de boustifaille le sol de l'aéroport était souvent collant
à cause des bonbons de Mssive qui n'avaient plus de goût ainsi que des "choses" provoquées
par Terry...

Pendant ce temps, un barde nommé Julinoé regardait d'un oeil attentif les grosses fesses
de Samus et pensait à composer une chanson qu'il nommerait 'O Cellulite'. Néanmoins
pour une fois la muse n'était pas la bonne et il se tourna vers sa sainte poitrine qu'il
pouvait couvrir d'éloges et sa chanson serait plutôt 'O Silli-Khone'. Cependant après
maintes reprises il ne trouva pas de Rime avec " Silli-Khone ". Il s'adonna plutôt à
l'éloge de la déesse Samus et la Vénus de Milo fût ou ne fût pas, car son oeuvre était
difficile à cerner.

D'ailleurs, en parlant de cernes, Isaya en avait de plus en plus, à force de s'occuper
jour et nuit de ses passagers qu'elle nourrissait sans cesse avec Gun grâce à leur
pains et poissons. Samus préférait cependant se nourrir à son sein et en nourrir
d'autres même car c'était une Iopette remplie de lait et la plus pure de tous les êtres.
Kameo quant à lui pensait que le lait de Samus était proche de celui d'une bworkette
car en effet un chef bwork lui avait dit un jour qu'il était son père. Bien sûr elle le tua
en lui disant qu'elle ne s'appellait pas Luc pourtant le bwork s'appelait Tarte Jador et
n'était pas le père de Samus mais celui de Gun Foures, un imposteur qui était strictement
identique à Gun Fores sauf pour un point, l'intelligence. En effet ce Gun Foures était
plus rusé qu'un kitsou et plus fûté qu'un lenald mais qui avait des grandes dents
comme un wabbit avec un appaweil dentaiwe, ce qui avait un certain charme,
toutefois pas le sien. A propos de wabbits quelques passagers étaient partis y
faire un tour, ils avaient ramené des cicatrices et autres bobos et même
la myxomawose! Mais ils avaient aussi ramené quelques Dofus cawottes qui
n'avaient bien entendu rien à voir avec cette histoire débile. Ils avaient aussi
ramené des cawottes qui furent mangées avec les délicieux poissons d'Isaya
qui était la seule à les manger. Ils étaient pourtant si délicieux or, durs à avaler
sans une certaine dose de jus goûtu, cet ingrédient rajouté c'était un délice pour
les papilles et pour les médecins, en effet beaucoup étaient tombés malades et...

ATCHOUM!

Excusez moi... *snirfl* Mais on vient d'en manger, or nous avons survécu, enfin
nous avons perdu le goût et l'odorat mais il nous reste le toucher et la vue, c'est
déjà ça. Nous avons aussi développé l'étrange faculté de nous déshabiller mutuellement
sans les mains, utilisant nos dents et nos pouvoirs, art que Samus maîtrisait...
Dans les allées du Bouing se trouve un Corbac
au minois déconfit, mangeant les restes du matin tout en pétant
bruyamment. Alors qu'il s'apprêtait à aller fouiller dans les lingeries
coquines de Samus, celle-ci fit son apparition en se grattant les
fesses. Elle venait de passer la nuit avec le mari de Girembelle qui
elle même l'avait passée avec son amant pendant qu'Isaya faisait le
ménage, alors que Thurim attendait dans la salle de bain.

Un piou fienta sur le toit, tandis qu'un tofu caqueta dans un fourré.
Dehors une étrange agitation régnait. Le calme laissait place au chaos
car trois Osamodas armés jusqu'aux cornes se fouettaient joyeusement
derrière la masse de buisson. Un Sacrieur essayait de se faire battre
lui aussi mais lorsqu'il entendît des cris qui provenaient du haut d'un
arbre, il ne put s'empêcher de glapir. C'était Missive qui s'était fait
piquée sa sucette par un piou affamé et elle plongea donc tout
naturellement dans le vide pour la récupérer.

Elle atterrit sur Kinji qui arrosait ses jambons plantés amoureusement
dans son jardinet. Il s'affala sur le sol et fou de rage cria sur Missive
qu'elle était maladroite mais se prit une sucette en pleine bouche,
ce qui lui cloua le bec. Il la recracha et vociféra de plus belle. Isaya
arriva alors le minois déconfit et prit Missive qui pleurait dans ses bras.
La petite se calma et lui bava dessus tandis que Kinji se coupait les ongles
et qu'il esssayait de faire semblant d'être beau, ce qui, de toute évidence,
était peine perdue! Et oui l'infortuné Kinji était moche comme un bouftou
et c'était peu dire! Même un pneu de camion aveugle n'aurait pas trouvé
son faciès attirant.

Toutefois Girembelle semblait l'apprécier, ce qui,
à n'en pas douter, laissait cacher quelques intérêts obscurs, quelques
penchants Osamodas ou bien faisait-elle semblant de l'aimer pour
pouvoir accéder à son porte-monnaie. Porte-monnaie aussi rempli que
le crâne de Sillder était vide, c'est vous dire! Cette tragédie était surtout
dûe à Isaya qui ne pouvait s'occuper d'eux puisqu'elle devait constamment
rassurer Samus qui complexait sur sa poitrine un peu trop géniale selon
certains, pour d'autres un peu trop parfaite, et pour d'autres encore
carrément artificielle.

Mais ces derniers étaient sans aucun doute aveugles ou bien lucides qui sait car
le Sill-Icone se voyait énormement sous réserve d'avoir du caca dans les yeux car Samus
est une iopette naturelle jusqu'au bout des seins. Où passe la iopette les hommes
tombent et souffrent car paraît-il elle aimerait découper de son épée ses objets
de plaisir. En parlant d'épées elle faisait collection des plus grosses. Sa favorite était
celle d'Itachi, pourtant si old school. Samus avait des goûts discutables en effet,
certaines nuits on pouvait voir qu'un Eniripsa la suivait. Tous ces Eniripsas sont morts
depuis, sauf Terry étrangement, mais qui fut quand même fortement défiguré, et qui
depuis n'osa plus fréquenter aucune iopette avec autant de monde au balcon.

Malheureusement, la banane bleue qu'était Amakna n'était pas jaune ni verte ni bleue
mais bleue comme une gelée bleue royale puisqu'il y avait beaucoup de mers en Amakna,
la mer d'Asse par exemple, où on pouvait voir des armées de pichons qu'Isaya adorait pêcher,
cuisiner et faire avaler aux passagers à qui cela procurait de fortes nausées voire des
vomissements. Toutefois un seul passager adorait ça : Isaya...Car c'était SES poissons, donc
forcément. Gun était un fanatique de ses carpes sautées pourtant il n'osait le dire, il
préferait les manger seul, à propos de boustifaille le sol de l'aéroport était souvent collant
à cause des bonbons de Mssive qui n'avaient plus de goût ainsi que des "choses" provoquées
par Terry...

Pendant ce temps, un barde nommé Julinoé regardait d'un oeil attentif les grosses fesses
de Samus et pensait à composer une chanson qu'il nommerait 'O Cellulite'. Néanmoins
pour une fois la muse n'était pas la bonne et il se tourna vers sa sainte poitrine qu'il
pouvait couvrir d'éloges et sa chanson serait plutôt 'O Silli-Khone'. Cependant après
maintes reprises il ne trouva pas de Rime avec " Silli-Khone ". Il s'adonna plutôt à
l'éloge de la déesse Samus et la Vénus de Milo fût ou ne fût pas, car son oeuvre était
difficile à cerner.

D'ailleurs, en parlant de cernes, Isaya en avait de plus en plus, à force de s'occuper
jour et nuit de ses passagers qu'elle nourrissait sans cesse avec Gun grâce à leur
pains et poissons. Samus préférait cependant se nourrir à son sein et en nourrir
d'autres même car c'était une Iopette remplie de lait et la plus pure de tous les êtres.
Kameo quant à lui pensait que le lait de Samus était proche de celui d'une bworkette
car en effet un chef bwork lui avait dit un jour qu'il était son père. Bien sûr elle le tua
en lui disant qu'elle ne s'appellait pas Luc pourtant le bwork s'appelait Tarte Jador et
n'était pas le père de Samus mais celui de Gun Foures, un imposteur qui était strictement
identique à Gun Fores sauf pour un point, l'intelligence. En effet ce Gun Foures était
plus rusé qu'un kitsou et plus fûté qu'un lenald mais qui avait des grandes dents
comme un wabbit avec un appaweil dentaiwe, ce qui avait un certain charme,
toutefois pas le sien. A propos de wabbits quelques passagers étaient partis y
faire un tour, ils avaient ramené des cicatrices et autres bobos et même
la myxomawose! Mais ils avaient aussi ramené quelques Dofus cawottes qui
n'avaient bien entendu rien à voir avec cette histoire débile. Ils avaient aussi
ramené des cawottes qui furent mangées avec les délicieux poissons d'Isaya
qui était la seule à les manger. Ils étaient pourtant si délicieux or, durs à avaler
sans une certaine dose de jus goûtu, cet ingrédient rajouté c'était un délice pour
les papilles et pour les médecins, en effet beaucoup étaient tombés malades et...

ATCHOUM!

Excusez moi... *snirfl* Mais on vient d'en manger, or nous avons survécu, enfin
nous avons perdu le goût et l'odorat mais il nous reste le toucher et la vue, c'est
déjà ça. Nous avons aussi développé l'étrange faculté de nous déshabiller mutuellement
sans les mains, utilisant nos dents et nos pouvoirs, art que Samus maîtrisait mais qui
maintenant est si banal que nous ne nous rendons même pas compte quand nous sommes en
face d'elle qu'elle est une ancienne championne, et pourtant elle a encore bien des records,
comme par exemple sa pecto-poitrine ou bien encore...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://airforcesram.forumactif.com
Samus
Tofu Royal
Tofu Royal
avatar

Nombre de messages : 1207
Age : 28
Habitat : Chambre
Classe : Toujours, surtout nue...
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Un autre jeu   Mar 21 Avr - 13:18

Dans les allées du Bouing se trouve un Corbac
au minois déconfit, mangeant les restes du matin tout en pétant
bruyamment. Alors qu'il s'apprêtait à aller fouiller dans les lingeries
coquines de Samus, celle-ci fit son apparition en se grattant les
fesses. Elle venait de passer la nuit avec le mari de Girembelle qui
elle même l'avait passée avec son amant pendant qu'Isaya faisait le
ménage, alors que Thurim attendait dans la salle de bain.

Un piou fienta sur le toit, tandis qu'un tofu caqueta dans un fourré.
Dehors une étrange agitation régnait. Le calme laissait place au chaos
car trois Osamodas armés jusqu'aux cornes se fouettaient joyeusement
derrière la masse de buisson. Un Sacrieur essayait de se faire battre
lui aussi mais lorsqu'il entendît des cris qui provenaient du haut d'un
arbre, il ne put s'empêcher de glapir. C'était Missive qui s'était fait
piquée sa sucette par un piou affamé et elle plongea donc tout
naturellement dans le vide pour la récupérer.

Elle atterrit sur Kinji qui arrosait ses jambons plantés amoureusement
dans son jardinet. Il s'affala sur le sol et fou de rage cria sur Missive
qu'elle était maladroite mais se prit une sucette en pleine bouche,
ce qui lui cloua le bec. Il la recracha et vociféra de plus belle. Isaya
arriva alors le minois déconfit et prit Missive qui pleurait dans ses bras.
La petite se calma et lui bava dessus tandis que Kinji se coupait les ongles
et qu'il esssayait de faire semblant d'être beau, ce qui, de toute évidence,
était peine perdue! Et oui l'infortuné Kinji était moche comme un bouftou
et c'était peu dire! Même un pneu de camion aveugle n'aurait pas trouvé
son faciès attirant.

Toutefois Girembelle semblait l'apprécier, ce qui,
à n'en pas douter, laissait cacher quelques intérêts obscurs, quelques
penchants Osamodas ou bien faisait-elle semblant de l'aimer pour
pouvoir accéder à son porte-monnaie. Porte-monnaie aussi rempli que
le crâne de Sillder était vide, c'est vous dire! Cette tragédie était surtout
dûe à Isaya qui ne pouvait s'occuper d'eux puisqu'elle devait constamment
rassurer Samus qui complexait sur sa poitrine un peu trop géniale selon
certains, pour d'autres un peu trop parfaite, et pour d'autres encore
carrément artificielle.

Mais ces derniers étaient sans aucun doute aveugles ou bien lucides qui sait car
le Sill-Icone se voyait énormement sous réserve d'avoir du caca dans les yeux car Samus
est une iopette naturelle jusqu'au bout des seins. Où passe la iopette les hommes
tombent et souffrent car paraît-il elle aimerait découper de son épée ses objets
de plaisir. En parlant d'épées elle faisait collection des plus grosses. Sa favorite était
celle d'Itachi, pourtant si old school. Samus avait des goûts discutables en effet,
certaines nuits on pouvait voir qu'un Eniripsa la suivait. Tous ces Eniripsas sont morts
depuis, sauf Terry étrangement, mais qui fut quand même fortement défiguré, et qui
depuis n'osa plus fréquenter aucune iopette avec autant de monde au balcon.

Malheureusement, la banane bleue qu'était Amakna n'était pas jaune ni verte ni bleue
mais bleue comme une gelée bleue royale puisqu'il y avait beaucoup de mers en Amakna,
la mer d'Asse par exemple, où on pouvait voir des armées de pichons qu'Isaya adorait pêcher,
cuisiner et faire avaler aux passagers à qui cela procurait de fortes nausées voire des
vomissements. Toutefois un seul passager adorait ça : Isaya...Car c'était SES poissons, donc
forcément. Gun était un fanatique de ses carpes sautées pourtant il n'osait le dire, il
préferait les manger seul, à propos de boustifaille le sol de l'aéroport était souvent collant
à cause des bonbons de Mssive qui n'avaient plus de goût ainsi que des "choses" provoquées
par Terry...

Pendant ce temps, un barde nommé Julinoé regardait d'un oeil attentif les grosses fesses
de Samus et pensait à composer une chanson qu'il nommerait 'O Cellulite'. Néanmoins
pour une fois la muse n'était pas la bonne et il se tourna vers sa sainte poitrine qu'il
pouvait couvrir d'éloges et sa chanson serait plutôt 'O Silli-Khone'. Cependant après
maintes reprises il ne trouva pas de Rime avec " Silli-Khone ". Il s'adonna plutôt à
l'éloge de la déesse Samus et la Vénus de Milo fût ou ne fût pas, car son oeuvre était
difficile à cerner.

D'ailleurs, en parlant de cernes, Isaya en avait de plus en plus, à force de s'occuper
jour et nuit de ses passagers qu'elle nourrissait sans cesse avec Gun grâce à leur
pains et poissons. Samus préférait cependant se nourrir à son sein et en nourrir
d'autres même car c'était une Iopette remplie de lait et la plus pure de tous les êtres.
Kameo quant à lui pensait que le lait de Samus était proche de celui d'une bworkette
car en effet un chef bwork lui avait dit un jour qu'il était son père. Bien sûr elle le tua
en lui disant qu'elle ne s'appellait pas Luc pourtant le bwork s'appelait Tarte Jador et
n'était pas le père de Samus mais celui de Gun Foures, un imposteur qui était strictement
identique à Gun Fores sauf pour un point, l'intelligence. En effet ce Gun Foures était
plus rusé qu'un kitsou et plus fûté qu'un lenald mais qui avait des grandes dents
comme un wabbit avec un appaweil dentaiwe, ce qui avait un certain charme,
toutefois pas le sien. A propos de wabbits quelques passagers étaient partis y
faire un tour, ils avaient ramené des cicatrices et autres bobos et même
la myxomawose! Mais ils avaient aussi ramené quelques Dofus cawottes qui
n'avaient bien entendu rien à voir avec cette histoire débile. Ils avaient aussi
ramené des cawottes qui furent mangées avec les délicieux poissons d'Isaya
qui était la seule à les manger. Ils étaient pourtant si délicieux or, durs à avaler
sans une certaine dose de jus goûtu, cet ingrédient rajouté c'était un délice pour
les papilles et pour les médecins, en effet beaucoup étaient tombés malades et...

ATCHOUM!

Excusez moi... *snirfl* Mais on vient d'en manger, or nous avons survécu, enfin
nous avons perdu le goût et l'odorat mais il nous reste le toucher et la vue, c'est
déjà ça. Nous avons aussi développé l'étrange faculté de nous déshabiller mutuellement
sans les mains, utilisant nos dents et nos pouvoirs, art que Samus maîtrisait...
Dans les allées du Bouing se trouve un Corbac
au minois déconfit, mangeant les restes du matin tout en pétant
bruyamment. Alors qu'il s'apprêtait à aller fouiller dans les lingeries
coquines de Samus, celle-ci fit son apparition en se grattant les
fesses. Elle venait de passer la nuit avec le mari de Girembelle qui
elle même l'avait passée avec son amant pendant qu'Isaya faisait le
ménage, alors que Thurim attendait dans la salle de bain.

Un piou fienta sur le toit, tandis qu'un tofu caqueta dans un fourré.
Dehors une étrange agitation régnait. Le calme laissait place au chaos
car trois Osamodas armés jusqu'aux cornes se fouettaient joyeusement
derrière la masse de buisson. Un Sacrieur essayait de se faire battre
lui aussi mais lorsqu'il entendît des cris qui provenaient du haut d'un
arbre, il ne put s'empêcher de glapir. C'était Missive qui s'était fait
piquée sa sucette par un piou affamé et elle plongea donc tout
naturellement dans le vide pour la récupérer.

Elle atterrit sur Kinji qui arrosait ses jambons plantés amoureusement
dans son jardinet. Il s'affala sur le sol et fou de rage cria sur Missive
qu'elle était maladroite mais se prit une sucette en pleine bouche,
ce qui lui cloua le bec. Il la recracha et vociféra de plus belle. Isaya
arriva alors le minois déconfit et prit Missive qui pleurait dans ses bras.
La petite se calma et lui bava dessus tandis que Kinji se coupait les ongles
et qu'il esssayait de faire semblant d'être beau, ce qui, de toute évidence,
était peine perdue! Et oui l'infortuné Kinji était moche comme un bouftou
et c'était peu dire! Même un pneu de camion aveugle n'aurait pas trouvé
son faciès attirant.

Toutefois Girembelle semblait l'apprécier, ce qui,
à n'en pas douter, laissait cacher quelques intérêts obscurs, quelques
penchants Osamodas ou bien faisait-elle semblant de l'aimer pour
pouvoir accéder à son porte-monnaie. Porte-monnaie aussi rempli que
le crâne de Sillder était vide, c'est vous dire! Cette tragédie était surtout
dûe à Isaya qui ne pouvait s'occuper d'eux puisqu'elle devait constamment
rassurer Samus qui complexait sur sa poitrine un peu trop géniale selon
certains, pour d'autres un peu trop parfaite, et pour d'autres encore
carrément artificielle.

Mais ces derniers étaient sans aucun doute aveugles ou bien lucides qui sait car
le Sill-Icone se voyait énormement sous réserve d'avoir du caca dans les yeux car Samus
est une iopette naturelle jusqu'au bout des seins. Où passe la iopette les hommes
tombent et souffrent car paraît-il elle aimerait découper de son épée ses objets
de plaisir. En parlant d'épées elle faisait collection des plus grosses. Sa favorite était
celle d'Itachi, pourtant si old school. Samus avait des goûts discutables en effet,
certaines nuits on pouvait voir qu'un Eniripsa la suivait. Tous ces Eniripsas sont morts
depuis, sauf Terry étrangement, mais qui fut quand même fortement défiguré, et qui
depuis n'osa plus fréquenter aucune iopette avec autant de monde au balcon.

Malheureusement, la banane bleue qu'était Amakna n'était pas jaune ni verte ni bleue
mais bleue comme une gelée bleue royale puisqu'il y avait beaucoup de mers en Amakna,
la mer d'Asse par exemple, où on pouvait voir des armées de pichons qu'Isaya adorait pêcher,
cuisiner et faire avaler aux passagers à qui cela procurait de fortes nausées voire des
vomissements. Toutefois un seul passager adorait ça : Isaya...Car c'était SES poissons, donc
forcément. Gun était un fanatique de ses carpes sautées pourtant il n'osait le dire, il
préferait les manger seul, à propos de boustifaille le sol de l'aéroport était souvent collant
à cause des bonbons de Mssive qui n'avaient plus de goût ainsi que des "choses" provoquées
par Terry...

Pendant ce temps, un barde nommé Julinoé regardait d'un oeil attentif les grosses fesses
de Samus et pensait à composer une chanson qu'il nommerait 'O Cellulite'. Néanmoins
pour une fois la muse n'était pas la bonne et il se tourna vers sa sainte poitrine qu'il
pouvait couvrir d'éloges et sa chanson serait plutôt 'O Silli-Khone'. Cependant après
maintes reprises il ne trouva pas de Rime avec " Silli-Khone ". Il s'adonna plutôt à
l'éloge de la déesse Samus et la Vénus de Milo fût ou ne fût pas, car son oeuvre était
difficile à cerner.

D'ailleurs, en parlant de cernes, Isaya en avait de plus en plus, à force de s'occuper
jour et nuit de ses passagers qu'elle nourrissait sans cesse avec Gun grâce à leur
pains et poissons. Samus préférait cependant se nourrir à son sein et en nourrir
d'autres même car c'était une Iopette remplie de lait et la plus pure de tous les êtres.
Kameo quant à lui pensait que le lait de Samus était proche de celui d'une bworkette
car en effet un chef bwork lui avait dit un jour qu'il était son père. Bien sûr elle le tua
en lui disant qu'elle ne s'appellait pas Luc pourtant le bwork s'appelait Tarte Jador et
n'était pas le père de Samus mais celui de Gun Foures, un imposteur qui était strictement
identique à Gun Fores sauf pour un point, l'intelligence. En effet ce Gun Foures était
plus rusé qu'un kitsou et plus fûté qu'un lenald mais qui avait des grandes dents
comme un wabbit avec un appaweil dentaiwe, ce qui avait un certain charme,
toutefois pas le sien. A propos de wabbits quelques passagers étaient partis y
faire un tour, ils avaient ramené des cicatrices et autres bobos et même
la myxomawose! Mais ils avaient aussi ramené quelques Dofus cawottes qui
n'avaient bien entendu rien à voir avec cette histoire débile. Ils avaient aussi
ramené des cawottes qui furent mangées avec les délicieux poissons d'Isaya
qui était la seule à les manger. Ils étaient pourtant si délicieux or, durs à avaler
sans une certaine dose de jus goûtu, cet ingrédient rajouté c'était un délice pour
les papilles et pour les médecins, en effet beaucoup étaient tombés malades et...

ATCHOUM!

Excusez moi... *snirfl* Mais on vient d'en manger, or nous avons survécu, enfin
nous avons perdu le goût et l'odorat mais il nous reste le toucher et la vue, c'est
déjà ça. Nous avons aussi développé l'étrange faculté de nous déshabiller mutuellement
sans les mains, utilisant nos dents et nos pouvoirs, art que Samus maîtrisait mais qui
maintenant est si banal que nous ne nous rendons même pas compte quand nous sommes en
face d'elle qu'elle est une ancienne championne, et pourtant elle a encore bien des records,
comme par exemple sa pecto-poitrine ou bien encore sa liste faramineuse d'amants... Mais ceci est une autre histoire!


FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaya
Pilote
Pilote
avatar

Nombre de messages : 6303
Age : 29
Habitat : Bouing 312
Classe : Sramette
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: Un autre jeu   Mar 21 Avr - 13:19

Maieuh c'est fini ? :(

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://airforcesram.forumactif.com
Samus
Tofu Royal
Tofu Royal
avatar

Nombre de messages : 1207
Age : 28
Habitat : Chambre
Classe : Toujours, surtout nue...
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Un autre jeu   Mar 21 Avr - 13:21

Bah oui ça devient n'importe quoi et ça n'a aucun sens faudrait un minimum de cohérence. Là c'est plus du reglement de compte. On peut en recommencer une autre rolleyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un autre jeu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un autre jeu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Jouer avec une sauvegarde d'un autre PC
» [Didactitiel] Coller précisément un objet à un autre
» Prêtez votre livre rfid a un autre lapin!!!
» D'une vie à l'autre
» Aller d'un aeroport a un autre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Air Force Sram :: La navette des égarés :: Le Fourbaka-
Sauter vers: