AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Parcelles d'un nouveau monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kiryelle
Terreur à couettes
Terreur à couettes
avatar

Nombre de messages : 285
Age : 14
Habitat : Dans les bras de mon papa... avant
Classe : J'vais pas à l'école!
Date d'inscription : 19/02/2010

MessageSujet: Parcelles d'un nouveau monde   Sam 28 Aoû - 21:14

Coucou tou le monde !

Je vous écri depuis la ville où y’a plein de bateaux. ‘fin une des villes, j’sais pas trop laquelle, y’en a tellement ! On en a vu tout plein avec Thatha depuis qu’on est partites ensemble. C’est elle qu’a voulu que je vous écris, elle avait peur que vous vous inquiétez, pis elle dit que faut donner des nouvelles aux gens desfois. J’voulais pas tellement le faire, j’aime pas écrir, mais elle avait pas l’air zentille quand elle a dit que je devais le faire, du coup je le fais. Elle est jamais méchante avec moi, mais elle a plein de sang sur les bras, je sais pas à qui il est mais à mon avi faut pas tro l’énerver. Pis j’ai envie d’être une ptite fille sage ! Comme ça les gens ils vont m’donner des bonbons !


Plusieurs minutes passèrent sans que le parchemin ne reçoive le moindre nouveau mot. La fillette était partie dans des rêveries dont seule l’enfance a le secret, dans un monde de rose acidulé arrosé de chocolat fondant. Rêveries qu’elle dut interrompre de force, son corps étant soudain secoué par une quinte de toux.

- Combien de fois je t’ai dit de ne pas suçoter ta plume ?! Voilà ce qui arrive !
- Mais ze… *kof kof*
- Roooh allez fais pas cette tête ! C’est juste que j’ai été à ta place il y a quelques années, et c’est par expérience que je t’ai prévenue ! ‘fin comme quoi, l’expérience des autres ne sert jamais…
- Oui m’man…’me Atha…
- Allez, laisse-moi jeter un œil à ce que tu as…
- NAN, c’est moi qu’écris !
- D’accord, comme vous voudrez, jeune fille !

Ayant pris soin, après lui avoir généreusement ébouriffé la crinière, de replacer correctement le chapeau Leufère que la fillette ne quittait jamais, la jeune femme s’éloigna, permettant à Kiryelle de fixer à nouveau son attention sur sa missive. Les sourcils froncés, un bout de langue dépassant de ses lèvres, elle recommença à griffonner.


On passe bocou de temps sur des bateaux. Ca m’fait un peu bizar, normalement je suis par terre, et un peu dans le ciel, avec le Bouhingue. Mais j’aime bien quand même, les gens dessus ils sont gentils avec moi. Y’en a même un qu’a essayé de m’apprendre à attraper du poisson, mais j’aime pas l’eau, après on est tout mouillé, berk ! Mais quand on est au milieu de la mer, on peut voir le soleil se coucher, et c’est super bo !
Ya plein de bestioles bizar dans les villes ici. J’aimerais bien en avoir une moi aussi, les grands ils ont tous un ptit nanimal avec eux. P’têt j’arriverai à en dresser un rien qu’a moi !

J’voulais vous faire un dessin de comment c’est ici, mas j’ai perdu mes craillons. Un des m’sieur du bateau il a dit il allait m’en trouver des autres, et j’vous fera un dessin ! Le m’sieur c’est un chat, comme moi. J’aime bien jouer aux cartes avec lui, c’est plus marrant qu’avec Thatha, parce que Thatha elle perd tout le temps. Alors que le m’sieur il sait jouer, pis il joue souvent avec moi… Mais j’arrive jamais à me rappeler de son nom… Mais je l’amèneré à l’aréo l’aoé la maison pour vous le montrer !

Jsais pas quand on reviendra, mais vous inquiétez pas, ze vais bien, les balades c’est trop bien !

Bizous !
Kiryelle !



De son côté, Atharaxya rédigeait elle aussi une bafouille à l’attention des passagers du Bouing.

Chers vous tous,

J’aurais certainement dû vous prévenir que j’emmenais Kiryelle avec moi. Enfin, j’aurais pu le faire si ça avait été prévu ! A la base j’étais juste passée à l’aéroport lui dire au revoir avant de partir, mais vous savez comme elle est, avant que j’aie pu me rendre compte de quoi que ce soit elle avait embarqué avec moi !


La jeune femme marqua une pause. Cette version des choses n’était pas tout à fait fausse. Elle avait ouï dire qu’Isaya était absente pour une durée indéterminée, aussi Kiryelle risquait-elle de se retrouver à la charge des autres passagers ou, pire, de Kaltyra. Nul besoin d’y réfléchir pendant des heures, emmener la fillette voguer sur des navires plus ou moins peuplés de pirates et dormir chaque nuit à la belle étoile ou dans des auberges plus ou moins bien fréquentées valait mieux que la laisser aux mains de la disciple de Sadida éthylomane et un brin narcoleptique qui servait de demi-sœur à la Sacrieuse. Et au final, elle avait fini par s’attacher à cette boule de poils à peu près aussi blafarde qu’elle.

Mais rassurez-vous, tout se passe très bien, je pense que nous serons bientôt de retour en Amakna, et vous pourrez récupérer votre furie à couettes !

Bien affectueusement,
Atha



Ayant relu rapidement les quelques lignes qu’elle venait de tracer, elle se releva et retourna à la table de travail improvisée de Kiryelle. La fillette s’était (déjà) endormie sur son parchemin, non sans avoir, d’un coup de patte malheureux, renversé le flacon d’encre, qui avait déjà généreusement teinté le bois, sans toutefois, par quelconque miracle, déborder sur la lettre. Atharaxya saisit délicatement la missive et y jeta un bref coup d’œil. Loin d’elle l’envie d’en connaître le contenu. Elle en était déjà l’instigatrice, ç’eût été un comble de contrôler ce que Kiryelle y aurait écrit ! Ses lèvres s’étirèrent en un fin sourire lorsqu’elle constata que la lettre comportait peu de ratures, et était écrite quasiment droite. Dire que, lorsqu’elle l’avait rencontrée, elle savait à peine tenir une plume dans ses pattes maladroites ! Décidément, Kiryelle avait fait d’énormes progrès en peu de temps. Etant souvent la seule enfant dans l’entourage, elle semblait vouloir tout faire pour paraître plus grande.

Rien ne sert de courir, petite… Tu te rendras compte bien assez tôt qu’être grand, c’est pas si génial qu’on le pense…

Roulant les deux parchemins ensemble, elle les attacha, comme à son habitude, avec une mèche de cheveux. A la poignée de bonbons que Kiryelle avait, dans un élan d’extrême générosité, joint à sa lettre, elle ajouta une bourse de Kamas et quitta la chambre sans bruit. Elle confia leurs écrits à Séraphin Klakzog, qui l’attendait dans la salle du rez-de-chaussée. Le capitaine du Fendoir des Mers devait reprendre le chemin d’Amakna avant l’aube, il se chargerait de transmettre le courrier à un quelconque éleveur de tofus, qui se chargerait à son tour de l’acheminer jusqu’à l’aéroport d’Air Force Sram. Avec un peu de chance, l’Enutrof serait fidèle à son dieu, et attentif à sa dentition déjà bien rare, et ne prendrait que les Kamas.

Tout aussi discrètement, Atharaxya retourna à l’étage. Kiryelle dormait toujours à poings fermés, à moitié étalée sur la table. La Sacrieuse la prit délicatement dans ses bras et la porta jusqu’au lit, où la disciple d’Ecaflip se roula immédiatement en boule, laissant tomber son couvre-chef. La jeune femme le posa avec soin sur la petite table présumée de chevet, puis remonta la couverture sur la fillette, qui retroussa le nez et marmonna dans son sommeil. Ayant déposé un baiser sur son front et éteint la bougie qui éclairait timidement la pièce, elle passa à nouveau la porte. Rien ne valait une promenade nocturne sur le port pour s’assurer une bonne nuit de sommeil !

Serrant contre elle la couverture, Kiryelle se recroquevilla à nouveau et laissa échapper un autre marmonnement, cette fois plus compréhensible, s'il n'avait pas été couvert par le grincement de la porte.


- M’man… pars pas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Parcelles d'un nouveau monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Digimon RPG: L'Aube du Nouveau Monde
» site: la conquete du nouveau monde.
» Mon projet mine "Le Nouveau Monde"
» conquète du nouveau monde
» [Clos] Un Nouveau Monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Air Force Sram :: La bibliothèque volante :: Les archives passagères-
Sauter vers: